• À peine arrivé dans une ville de province, le conseiller Tchitchikov cherche à connaître les notabilités locales. Profitant de la bonne opinion qu'on a de lui, l'escroc révélé son vrai but : l'acquisition des « âmes mortes ». Va-t-il réussir à convaincre les habitants du village ? Son crime sera dévoilé par l'administration russe ? Considéré comme une des oeuvres maîtresses de la littérature russe, ce roman est une dénonciation frappante de la médiocrité humaine.



    Nicolas Gogol (1809-1852) est un écrivain russe d'origine ukrainienne. Après avoir terminé ses études artistiques, il se lance dans l'écriture à l'âge de 20 ans. Il a été fortement influencé par ses origines et ses oeuvres font partie de la tradition littéraire russe. C'est avec son humour caractéristique qu'il dépeint les particularités culturelles du peuple d'Ukraine et de la Russie. Les aventures de son personnage Tarass Boulba ont été adaptées au cinéma en 2009 et en bande dessinée en 2008.

  • Edition enrichie de Georges Nivat comportant une préface et un dossier sur le roman. "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'envoyez-vous cette calamité ? [...] Sans nez, un homme n'est plus un homme. [...]. Si encore je l'avais perdu en duel, ou à la guerre, ou par ma faute !... Hélas non ! il a disparu comme cela, sans rime ni raison... Non, reprit-il après quelques instants de silence, c'est inconcevable."

  • Le revizor

    Nicolas Gogol

    Lorsque Khlestakov, jeune voyageur pétersbourgeois endetté et affamé, arrive dans «un petit trou de province», il ne s'attend pas à un tel accueil. Hébergement, vins, cigares, vêtements et équipages élégants: rien ne lui est refusé par Anton Antonovitch,

  • Publiées en Russie en 1846, traduites aux éditions Grasset en 1957, ces Lettres spirituelles et familières ont été écrites entre 1843 et 1846. Elles témoignent d'une passion nouvelle pour Gogol, le christianisme. Il y évoque la place de l'Église en Russie, l'importance de la morale orthodoxe pour l'humanité, l'influence de la foi sur son oeuvre. C'est aussi l'occasion pour lui de parler de littérature et de revenir sur sa vie intime. Il évoque son amitié avec Pouchkine, son rapport aux femmes, à la maladie, à la mort ; il défend l'importance de la poésie dans une société où règne la vulgarité, se livre, pendant sept pages, à un éloge du lyrisme, s'indigne que plus personne ne déclame de poèmes en public. Gogol considérait ce recueil comme son testament. Parues six ans avant sa mort, ces lettres sont sa dernière publication majeure. Moralisateur et mystique, mais aussi brillant et cultivé, original souvent, passionné toujours, tel est le dernier Gogol qui se révèle dans ce livre. La confession d'un des écrivains les plus novateurs du xixe siècle.

  • Nicolas Vassilievitch Gogol (1809-1852) croyait vraiment au diable. Mais le Malin, pour corrompre le malheureux peintre Tchartkov, délaisse ici son attirail de fumées, de goules et de harpies : un vieux portrait et quelques ducats d'or suffiront. Dans cette version pétersbourgeoise de "Faust", le fantastique a valeur d'allégorie : la création artistique est-elle sans danger pour l'âme?

  • Considéré comme l'inventeur du genre fantastique, Nicolas Gogol publie en 1835 un recueil de nouvelles, Les Nouvelles pétersbourgeoises, dont est extrait Le Journal d'un fou. Ce récit mêle comique et tragédie et conte à la première personne la montée de la folie d'un petit fonctionnaire qui, pour s'évader d'un monde décevant, en imagine un autre, plus conforme à ses rêves. Mais parviendra-t-il à garder le contrôle de son imagination ?

  • Nicolas Gogol (1809-1852) est l'un des écrivains les plus marquants de la littérature russe.
    Considéré comme l'inventeur du genre fantastique, il publie en 1835 un recueil de nouvelles Mirgorod dont est extrait Le Journal d'un fou. Ce récit, mêlant comique et tragédie, conte à la première personne la montée de la folie d'un petit fonctionnaire qui, pour s'évader d'un monde décevant, en imagine un autre, plus conforme à ses rêves. Mais, parviendra-t-il à garder le contrôle de son imagination ?...
    Guillaume Leclère

  • Les célèbres Nouvelles de Pétersbourg, écrites entre 1835 et 1842, ne furent rassemblées et réunies par l'auteur qu'en 1843 autour de ce point commun : la ville de Pierre le Grand.
    Mêlant l'humour et la satire au fantastique, elles sont les témoins inégalés d'une époque et des petites histoires qui se déroulent au détour de la Perspective Nevski.

    « Nous sommes tous sortis du Manteau de Gogol. » (attribué à Dostoïevski).

    Ce volume contient Le Journal d'un fou, Avenue Niévsky, Le Nez, Le Manteau, Le Portrait. Traductions de Michel-Rostislav Hoffman et Tatiana Rouvenne.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Nicolas Gogol. "Le Manteau", "Le Journal d'un Fou", "Le Nez", "La Perspective Nevsky" et "Le Portrait", cinq récits fantastiques où l'humour le dispute à la satire et au non-sens. Cinq chefs-d'oeuvre ayant en commun la Saint-Pétersbourg des années 1830, cette nouvelle capitale cosmopolite de la grande Russie que Gogol transfigure ici en un inquiétant théâtre d'ombres à travers les angoisses et les obsessions de ses personnages. "On a beaucoup discuté sur mon compte et étudié quelques-uns de mes aspects, mais nul n'a jamais défini ma véritable essence. Seul Pouchkine l'a comprise. Il me disait toujours qu'aucun autre écrivain ne possédait le don de faire sentir aussi vivement la platitude de la vie, de faire ressortir avec tant de force la trivialité de l'homme vulgaire, de faire jaillir aux yeux du lecteur toutes les bagatelles, tous les petits riens qui nous échappent d'habitude." - Gogol.


  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Nicolas Gogol. - "Je demande qu'à l'occasion de ma mort on ne s'empresse pas de couvrir de louanges ni de critiques mon oeuvre dans les journaux et revues: tout cela relèverait du même parti pris que durant mon existence. J'ai été très malade, presque sur le point de mourir. Rassemblant le reste de mes forces et profitant du premier instant de pleine lucidité de mon esprit, j'ai écrit un testament spirituel dans lequel, entre autres, j'ai imposé à mes amis d'éditer après ma mort quelques-unes de mes lettres. Je voulais du moins, ce faisant, racheter le caractère oiseux de toute ma production publiée jusqu'à ce jour, puisque mes lettres, de l'aveu même de ceux pour qui elles ont été écrites, répondent à un besoin plus urgent que mes oeuvres. [...] Je choisis moi-même dans les dernières lettres qu'il m'a été possible de récupérer tout ce qui se réfère davantage aux questions qui intéressent aujourd'hui la société, laissant de côté ce qui ne peut avoir de sens qu'après ma mort, excepté ce qui peut être de quelque importance pour une petite minorité. J'ajouterai deux ou trois articles littéraires, j'y joindrai mon testament lui-même. [...] Mon coeur me dit que mon livre est nécessaire et qu'il pourra être utile. Je pense ainsi, non que j'aie une haute opinion de moi-même ou que je compte sur mon savoir-faire pour me rendre utile, mais parce que jamais comme en ce moment je n'avais éprouvé un désir aussi lancinant de servir à quelque chose." - Nicolas Gogol (extrait de la préface).

  • "Nous sommes tous sortis du manteau de Gogol", Dostoïevski.
    Nicolas Gogol (1809 - 1852) est l'un des écrivains les plus marquants de la littérature russe. Considéré comme l'inventeur du genre fantastique, il publie en 1835 un recueil de nouvelles Mirgorod dont est extrait Le Journal d'un fou. Ce récit, mêlant comique et tragédie, conte à la première personne la montée de la folie d'un petit fonctionnaire qui, pour s'évader d'un monde décevant, en imagine un autre, plus conforme à ses rêves. Mais, parviendra-t-il à garder le contrôle de son imagination ? Guillaume Leclère

  • Propichtchine est fonctionnaire à Saint Pétersbourg. À travers lui se jouent toutes les conditions humaines, du pathétique à l'absurde, jusqu'à rendre floues les frontières entre le fou et le normal.Le Journal d'un fou est avant tout une histoire russe, où le héros est à la fois furieux, infiniment triste, et tendre.Ainsi le monde qu'il décrit peut exister ou n'être que le fruit son imagination. Mêlant plusieurs genres littéraires, Le Journal d'un fou est à la fois une nouvelle sous forme de journal intime, mais également un récit presque fantastique dont l'écriture semble empreinte de théâtralité.

  • Le Manteau

    Nicolas Gogol

    Le Manteau appartient au recueil des Nouvelles de Pétersbourg, publié en 1843. Ce court texte raconte l'existence simple, limitée, mais heureuse d'un petit fonctionnaire russe, Akaki Akakiévitch Bachmatchkine. Lorsque ses collègues lui font remarquer l'usure de son manteau, pour la première fois, Akaki est sensible aux critiques mesquines et quotidiennes de son entourage, et il se met en tête d'économiser sou après sou pour s'offrir un nouvel habit. Quand il l'acquiert enfin, il est agressé, et son manteau volé. Il va alors tenter de se rebeller face aux événements, sans succès, et meurt de froid quelques jours plus tard. Alors son spectre hante les rues de Saint-Pétersbourg. Sur un ton ironique et distancié, Gogol nous livre une histoire triste et drôle à la fois, poétique et douloureusement réaliste.

  • Le Nez

    Nicolas Gogol

    Le Nez appartient au recueil Les Nouvelles de Pétersbourg. Ce court texte raconte la découverte que fit un jour le barbier Ivan Iakovlievitch dans le pain qu'il s'apprêtait à croquer un matin : un nez. Il cherche à s'en débarrasser, en vain. La police finit par arrêter cet homme qui tente désespérément de se séparer d'un nez. De son côté Kovaliov, assesseur au collège a perdu son nez, il ne reste plus qu'à le lui rendre. Mais le nez semble refuser de retrouver sa place sur la figure de Kovaliov et préfère mener sa propre existence. À travers un récit totalement fantastique et absurde, Gogol dépeint ici des hommes face à leurs angoisses et leurs réations qui ne sont qu'un semblant de raison masquant la folie.

  • Décryptez Le Mariage avec l'analyse de Paideia éducation !

    Que faut-il retenir de ce chef-d'oeuvre de la littérature mondiale ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir de la pièce de théâtre de Gogol dans une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l'oeuvre.

    Rédigée de manière claire et accessible par un enseignant, cette fiche de lecture propose notamment un résumé, une étude des thèmes principaux, des clés de lecture et des pistes de réflexion.

    Une analyse littéraire complète et détaillée pour mieux lire et comprendre le livre !

  • Décryptez Le Révizor avec l'analyse de Paideia éducation !

    Que faut-il retenir de ce chef-d'oeuvre de la littérature mondiale ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir de la pièce de théâtre de Gogol dans une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l'oeuvre.

    Rédigée de manière claire et accessible par un enseignant, cette fiche de lecture propose notamment un résumé, une étude des thèmes principaux, des clés de lecture et des pistes de réflexion.

    Une analyse littéraire complète et détaillée pour mieux lire et comprendre le livre !

  • Quatre univers de la littérature russe magnifiquement et subtilement retranscrits par deux très grands comédiens. Tout en douceur et en sensibilité, Dominique Blanc interprète La Dame de pique et Une âme simple. Avec une voix grave et une présence "terrienne", Jean-Claude Carrière lit Le Nez et Zinotchka.

  • "J'ai été très malade, presque sur le point de mourir. assemblant le reste de mes forces et profitant du premier instant de pleine lucidité de mon esprit, j'ai écrit un testament spirituel dans lequel, entre autres, j'ai imposé à mes amis d'éditer après ma mort, quelques unes de mes lettres."

  • LES ÂMES MORTES

    NICOLAS GOGOL

    • Bookelis
    • 18 Février 2017

    Les Âmes mortes (publié originellement avec le sur-titre Les Aventures de Tchitchikov et le sous-titre PoèmeN) est un roman de Nicolas Gogol paru en 1842. Narrant sur un ton comique les mésaventures d'un petit escroc dans la province de l'Empire russe des années 1820, le roman est aussi une troublante dénonciation de la médiocrité humaine et est considéré comme une des oeuvres maîtresses de la littérature russe. |Wikipédia|

  • Nicolas Gogol - Oeuvres

    Nicolas Gogol

    Ce volume contient les oeuvres de Nicolas Gogol Version 2.0 Nouveautés : Les veillées du Hameau, les âmes mortes trad. Mongault. On pourra consulter les instructions pour mettre à jour ce volume sur le site de l'éditeur lci-eBooks, rubrique "Mettre à jour les livres" NOUVELLES LES VEILLÉES DU HAMEAU 1832 MIRGOROD 1835 UN MÉNAGE D'AUTREFOIS. || MÉNAGE D'AUTREFOIS TARASS BOULBA 1835 ET 1843 LA BROUILLE DES DEUX IVAN LE ROI DESGNOMES || VIÏ NOUVELLES DE PETERSBOURG 1843 LES MÉMOIRES D'UN FOU 1835 LE NEZ 1836 LA CALÈCHE || LA CALÈCHE LE MANTEAU LE PORTRAIT 1835 ET 1842 ROME ROMANS TARASS BOULBA 1835 & 1843 LES ÂMES MORTES || LES ÂMES MORTES 1842 & POST. Lci-eBooks propose des compilations par auteur sous forme d'une collection numérotée ayant les prétenttions suivantes : Les compilations par auteurs de lci-eBooks sont les plus complètes du marché et sont évolutives. Chaque volume dispose d'une présentation soignée et d'un texte parfaitement formaté. La source des textes ou bien des scans utilisés pour la reconnaissance optique des caractères est donnée en toute transparence

  • "Ce jour-là, 25 mars dernier, Pétersbourg fut le théâtre d'une aventure des plus étranges. Le barbier Ivan Yakovlévitch, domicilié avenue de l'Ascension (son nom de famille est perdu et son enseigne ne porte que l'inscription: On pratique aussi les saignées, au-dessous d'un monsieur à la joue barbouillée de savon), le barbier Ivan Yakovlévitch se réveilla d'assez bonne heure et perçut une odeur de pain chaud. S'étant mis sur son séant, il vit que son épouse - personne plutôt respectable et qui prisait fort le café - défournait des pains tout frais cuits."

    Un matin après une soirée bien arrosée, Ivan le barbier s'apprête à croquer dans son pain encore tout chaud quand il y découvre un nez. Pire, c'est un nez qu'il connaît ! De là, les choses vont seulement de mal en pire.

  • Le fonctionnaire Bachmatchkine passe ses journées à copier des actes, quand une catastrophe vient chambouler sa vie: son manteau, usé jusqu'à la corde, doit être remplacé. Il va falloir économiser pour en acheter un nouveau et cela tourne vite à l'obsession. Le jour où il enfile enfin son nouveau manteau, il rayonne de joie, mais le bonheur ne durera.

  • Dans un village disparu, les jeunes Pedarca et Petrus tombent amoureux. Hélas, elle est la fille d'un Cosaque et il est seulement un ouvrier. Après avoir été surpris et menacé par le père, Petrus pars à la découverte d'un trésor pour récupérer son amour et rencontre des sorcières sur son chemin ! Replète de légendes de l'imaginaire ukrainien, cette nouvelle a inspiré la composition du poème symphonique « Une nuit sur le mont Chauve », dans l'animation « Fantasia » de Disney.



    Nicolas Gogol (1809-1852) est un écrivain russe d'origine ukrainienne. Après avoir terminé ses études artistiques, il se lance dans l'écriture à l'âge de 20 ans. Fortement influencé par ses origines, ses oeuvres font partie de la tradition littéraire russe. C'est avec son humour caractéristique qu'il dépeint les particularités culturelles du peuple d'Ukraine et de la Russie. Les aventures de son personnage Tarass Boulba ont été adaptées au cinéma en 2009 et en bande dessinée en 2008.

  • Un jour d'été, alors que les températures montent en Petite Russie, la foule s'amasse à la foire de Sorotchinetz. Sans laisser de côté son humour caractéristique, Nicolas Gogol nous fait découvrir ce moment collectif à travers les yeux d'une jeune fille pour qui tout est nouveau et pétillant !



    Nicolas Gogol (1809-1852) est un écrivain russe d'origine ukrainienne. Après avoir terminé ses études artistiques, il se lance dans l'écriture à l'âge de 20 ans. Fortement influencé par ses origines, ses oeuvres font partie de la tradition littéraire russe. C'est avec son humour caractéristique qu'il dépeint les particularités culturelles du peuple d'Ukraine et de la Russie. Les aventures de son personnage Tarass Boulba ont été adaptées au cinéma en 2009 et en bande dessinée en 2008.

empty