• Écrivain majeur de l'Ouest américain, Wallace Stegner a grandi au début du XXe siècle dans la région des Prairies, au nord du Montana et du Dakota. Évoquant les trésors, les mirages et les gens de passage, l'auteur livre ici un témoignage sur un monde qui n'est plus. Mais un monde qui lui a appris à tendre l'oreille au bruit de l'eau des montagnes et à respecter des valeurs héroïques comme la grandeur d'âme et la dignité. Un monde qui a fourni la matière essentielle à son oeuvre et à son engagement politique pour la préservation d'une nature vierge.

    Mêlant récits autobiographiques et réflexions sur l'environnement, Lettres pour le monde sauvage donne à voir la complexité de la vie dans l'Ouest, la beauté immaculée de ses paysages et les hommes qui ont fait l'Amérique d'aujourd'hui.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ross et Margaret roulent sans but précis dans les collines du Vermont que l'automne pare d'une beauté enveloppante. Grisés par cette journée parfaite, ils s'engagent sur un chemin peu passant, qui ne semble plus mener nulle part. Cette campagne ancienne paraît abandonnée de tous. Et pourtant, d'une vieille ferme surgissent une femme, puis sa fille, étrange créature qui entraîne Margaret vers un verger magnifique empli de pommes sauvages.
    Telle une invitation à un voyage au fil de la mémoire, cinq nouvelles choisies par l'auteur composent ce recueil évocateur.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Margaret Stuart, fière épouse d'Alec, un fermier aisé de l'Iowa, est heureuse en ménage lorsque sa soeur Elspeth arrive d'Écosse pour venir vivre avec eux. Mais alors que l'automne s'annonce et que l'amitié entre Elspeth et Alec s'approfondit, une série d'événements vient mettre Margaret à rude épreuve. Les émotions trop longtemps contenues, les sentiments qui s'abîment, les relations qui évoluent imperceptiblement commencent à ronger son équilibre et ses certitudes. Le triangle amoureux qui s'est formé entre Alec et les deux soeurs devient un piège dramatique lorsque survient l'irréparable. Il faudra alors sauver ce qui peut l'être.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En lieu sûr

    Wallace Stegner

    Deux couples d'enseignants à l'âge de la retraite, amis de longue date, passent leurs vacances dans une maison isolée en pleine forêt. Les uns étaient modestes, les autres mondains, mais l'amour de la littérature, le partage des bonheurs et des épreuves de l'existence ont forgé entre eux un lien aussi indissoluble que nécessaire. Au fil des retours sur le passé, Stegner évoque avec force et émotion le flot de la vie et la puissance du souvenir, tandis que s'invite la promesse de la mort.

    En lieu sûr est le dernier roman de Wallace Stegner, figure incontournable de la littérature américaine, dont l'oeuvre maintes fois couronnée (Prix Pulitzer, National Book Award) continue d'influencer d'innombrables héritiers.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La vie obstinée

    Wallace Stegner

    Pour certains, la hie obstinée est bien le chef-d'oeuvre de wallace stegner : dans un climat proche de celui que connaissent déjà les lecteurs de toue cavalière.

    Oú l'on retrouve joe allston et sa femme, mais quelques années plus tôt, presque jeunes encore. installés dans leur maison en pleine nature; non loin de san francisco. ils sont venus là finir calmement leur vie (enfin, pas si calmement que ça), et constatent bientôt que le vieil ouest n'est plus qu'un rêve. et que les rêves eux-mêmes finissent par mourir.

  • Un vieil historien ronchon, unijambiste et condamné au fauteuil roulant, plaqué au surplus par sa douce, s'occupe à trier des archives de famille pour tenter de conjurer comme il peut la mort qui guette au prochain tournant - ou à celui d'après si l'on veut rester optimiste.
    C'est ainsi qu'il va tomber sur des lettres laissées par sa grand-mère, une jeune femme des années 1860 qui parcourt l'ouest sauvage à la suite de son prospecteur de mari - et dont la vie, passée au milieu de paysages grandioses, ne sera qu'une suite (plutôt mouvementée) de dégringolades et de désillusions. publié en 1971, couronné par le prix pulitzer, angle d'équilibre a été rangé par le new york times dans sa sélection des " 100 meilleurs romans du siècle ".

  • Vue cavalière

    Wallace Stegner

    • Libretto
    • 14 Janvier 2011

    Chagrin, mécontent de sa vie, de son pays, de sa civilisation, de son métier, de lui-même. Il s'est toujours cherché dans des endroits où il n'a jamais été. » Cet homme, alors qu'arrivent les premiers maux de l'âge, retrouve un carnet intime qui parle d'un certain voyage entrepris des années plus tôt au Danemark ; un voyage qui le fit rencontrer une femme, aristocrate de la parentèle de Karen Blixen, étrange et désargentée, belle, séduisante, connue et pour-tant totalement seule. Peut-on, le temps une fois passé, revoir avec des yeux totalement neufs une vie que l'on croyait connaître ? Que disent ces mots retrouvés sur l'homme qu'il pensait avoir été ?...
    « Un chef-d'oeuvre ! » Michel Polac

  • Ambassadeur à la retraite installé à San Francisco, Bruce Mason n'a plus grand chose en commun avec le garçon frêle et révolté parti quarante- cinq ans auparavant de Salt Lake City avec la ferme intention de tirer un trait définitif sur son histoire familiale mouvementée. Mais le voici de retour dans la ville de sa jeunesse pour organiser l'enterrement de sa tante. Au fil de ses déambulations dans les rues familières, ses souvenirs l'entraînent dans un voyage sinueux au coeur de son passé qui l'oblige à renouer avec celui qu'il a été.

    Après La Montagne en sucre, vaste fresque d'inspiration autobiographique, Wallace Stegner redonne vie à son alter ego de papier, Bruce Mason, dans un roman profond et poétique jusqu'à présent inédit en français.

  • Biographical noteWallace Stegner was the author of, among other works of fiction, Remembering Laughter (1973); The Big Rock Candy Mountain (1943); Joe Hill (1950); All the Little Live Things (1967, Commonwealth Club Gold Medal); A Shooting Star (1961); Angle of Repose (1971, Pulitzer Prize); Recapitulation (1979); Crossing to Safety (1987); and Collected Stories (1990). His nonfiction includes Beyond the Hundredth Meridian (1954); Wolf Willow (1963); The Sound of Mountain Water (essays, 1969); The Uneasy Chair: A Biography of Bernard deVoto (1964); American Places (with Page Stegner, 1981); and Where the Bluebird Sings to the Lemonade Springs: Living and Writing in the West (1992). Three short stories have won O.Henry prizes, and in 1980 he received the Robert Kirsch Award from the Los Angeles Times for his lifetime literary achievements. Main descriptionLiterary agent Joe Allston, the central character of Stegner's novel All the Little Live Things, is now retired and, in his own words, 'just killing time until time gets around to killing me.' His parents and his only son are long dead, leaving him with neither ancestors nor descendants, tradition nor ties. His job, trafficking the talent of others, had not been his choice. He passes through life as a spectator. A postcard from an old friend causes Allston to return to the journals of a trip he and his wife had taken years before, a journey to his mother's birthplace, where he'd sought a link with the past. The memories of that trip, both grotesque and poignant, move through layers of time and meaning, and reveal that Joe Allston isn't quite spectator enough.Wallace Stegner was the author of, among other works of fiction, Remembering Laughter (1973); The Big Rock Candy Mountain (1943); Joe Hill (1950); All the Little Live Things (1967, Commonwealth Club Gold Medal); A Shooting Star (1961); Angle of Repose (1971, Pulitzer Prize); Recapitulation (1979); Crossing to Safety (1987); and Collected Stories (1990). His nonfiction includes Beyond the Hundredth Meridian (1954); Wolf Willow (1963); The Sound of Mountain Water (essays, 1969); The Uneasy Chair: A Biography of Bernard deVoto (1964); American Places (with Page Stegner, 1981); and Where the Bluebird Sings to the Lemonade Springs: Living and Writing in the West (1992). Three short stories have won O.Henry prizes, and in 1980 he received the Robert Kirsch Award from the Los Angeles Times for his lifetime literary achievements.

  • Publié en 1943, c'est le premier " grand " livre de Stegner.
    Celui qui le fera vraiment découvrir à une Amérique peut-être pas encore préparée à cela (Stegner parle des années 10, 20, 30 avec une franchise qui ne devait pas faire plaisir à tout le monde), mais qui lui vaudra plus tard les grandes orgues de la critique (" Superbe, inoubliable "/The New Yorker). Celui, surtout, qui le fera introniser un jour comme " le maître de la nouvelle littérature de l'Ouest ".
    Bo Mason, un coriace à la jolie gueule, est persuadé que le monde, visiblement coriace lui aussi, finira par lui céder : l'Ouest n'est-il pas toujours là-bas à l'horizon, avec ses montagnes, ses trésors offerts à tous ? Nous sommes en 1905 et Bo oublie seulement qu'on vient de changer de siècle : l'heure n'est plus aux grands coeurs audacieux mais aux petits malins qui savent pousser leurs pions en douce - et au besoin graisser la patte aux flics chargés de faire régner l'ordre nouveau, celui du fric-roi.
    Les lecteurs d'Angle d'équilibre ont déjà goûté au plaisir de suivre Stegner dans sa chevauchée d'une époque. Ils ne seront pas déçus. La Bonne grosse montagne en sucre, malgré son titre placide, les secouera sans trop de ménagement, les fera rire parfois, leur serrera surtout la gorge.

empty