Flammarion

  • La Métamorphose

    Franz Kafka

    Un beau matin, Gregor Samsa, fils d'une famille de petits-bourgeois à l'existence médiocre, se réveille changé en un coléoptère monstrueux. Face à cette transformation aussi soudaine qu'inexplicable, c'est le comportement de tout son entourage qui se métamorphose...Régi de bout en bout par une implacable logique, La Métamorphose (1915), récit cocasse et terrifiant, est le plus célèbre des textes de Kafka.

  • "Je devrais être envahi par la terreur en songeant aux monstres qui guettent ici, mais seule la colère m'envahit. Je brandis mon poing vers le ciel. Je maudis les dieux qui nous infligent de tels tourments et hurle mes ordres."
    Condamné à errer sur les mers et les terres les plus hostiles, Ulysse doit affronter les pires dangers et tentations pour espérer revoir Ithaque, sa patrie. Mais le temps presse : les prétendants au trône occupent son palais, courtisent sa femme et menacent son fils... Arrivera-t-il à temps ?

  • En 1868, la critique s'épouvante et s'empresse de classer Thérèse Raquin, ce roman qui cherche à « plaire par l'horrible », parmi la littérature « putride ».
    Lorsque Laurent franchit le seuil de la mercerie des Raquin, c'est l'adultère, la passion et l'effroi conjugués qui pénètrent dans ce foyer insipide. Avec une précision chirurgicale, Zola peint l'ennui viscéral de Thérèse et la médiocrité de sa vie conjugale. À la morosité succède la fureur sexuelle, à la haine enfouie la frénésie de meurtre.
    Drame expressionniste, étude de crime, roman expérimental, récit fantastique : Thérèse Raquin est conçue par son auteur comme un manifeste de la modernité. Son matérialisme provocant et l'impudeur des descriptions ont choqué nombre de ses contemporains. À la lumière des théories de Freud et de Bataille, cette édition propose une lecture renouvelée d'un roman que Zola a écrit en peintre et qui possède l'énergie éclatante d'un coup de pinceau.
    Dossier :
    1. Structure du récit : le squelette de Thérèse Raquin
    2. Des personnages naturalistes
    3. La peinture en toile de fond de l'écriture zolienne
    4. Destin de l'oeuvre : du scandale au manifeste

  • Le rouge et le noir

    Stendhal

    Noir par son réalisme, teinté du rouge de la passion et du crime, Le Rouge et le Noir est le récit d'une ascension et d'une chute : celles de Julien Sorel, fils de charpentier, prêt à tout pour se faire admettre dans les salons dorés de l'aristocratie parisienne. Son talent, sa ruse et son pouvoir de séduction suffiront-ils à l'arracher à sa condition ?
    Chef-d'oeuvre du roman d'analyse psychologique, chronique de la France sous la Restauration, première fiction mettant en scène la lutte des classes et la violence des déterminismes sociaux, Le Rouge et le Noir, paru en 1830, est le plus célèbre des romans de Stendhal. Cruel et ironique, il a captivé des générations de lecteurs, de Balzac à Julien Gracq, en passant par Zola et Aragon.
    Dossier :
    1. Le personnage de Julien Sorel ;
    2. Le réalisme selon Stendhal ;
    3. La veine romanesque ;
    4. Roman et justice aux XIXe et XXe siècles.

  • Édition augmentée avec dossier "Servitude et soumission" pour les prépas scientifiques 2016-2017.

    Le renom d'Étienne de La Boétie, ami de Montaigne, s'attache à un écrit composé "à l'honneur de la liberté, contre les tyrans". Comment expliquer qu'un peuple entier puisse ployer sous le joug d'un seul homme sans force ni prestige ? À cette question, l'auteur répond que la servitude est volontaire ; ce sont les peuples qui, en acceptant de se soumettre, contreviennent à ce qu'il y a de plus profond dans la nature humaine : la liberté. Pourtant - et c'est là tout le scandale dénoncé par l'auteur -, rien de plus simple que s'affranchir du tyran. "Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres", affirme-t-il. Interrogeant les ressorts secrets de la domination, La Boétie construit une oeuvre majeure pour l'histoire de la pensée politique.

  • Oedipe roi

    Sophocle

    Les dieux avaient prédit le sort d'OEdipe : il tuerait son père et épouserait sa mère. Comble de l'ironie tragique : c'est en s'efforçant d'échapper à cette funeste prédiction que le plus célèbre des héros de Sophocle précipite sa réalisation... Entre savoir et ignorance, entre pouvoir et faiblesse, entre lumière et ombre, OEdipe est la figure de l'homme aux prises avec son destin. À qui l'oracle de Delphes ne cesse de répéter : « Connais-toi toi-même », c'est-à-dire sache qui tu es, et que tu es faillible et limité.

  • Yvain est chevalier hardi et entreprenant, envieux de réussir là où les autres échouent. Il affronte l'aventure de la fontaine qui bout ; il conquiert une femme, il conquiert une terre, il conquiert l'amour : le voici marié.
    Un beau conte s'en tiendrait là. Ce n'est que le début du roman de Chrétien de Troyes. Le héros va connaître le désespoir, la folie ; il en sortira transformé, et découvrira un autre sens à la prouesse et à l'amour. Ce serait simpliste si Chrétien de Troyes n'était pas un poète qui conserve à la destinée humaine son épaisseur de mystère et fait résonner en nos coeurs le secret de mythes vieux comme les forêts celtiques.

  • Qu'il est cruel, le monde des Fables ! Les Poissons qui voient dans le Cormoran leur sauveur finiront dans son gosier. L'Âne naïf, parce qu'il a un jour brouté l'herbe d'un pré, servira de bouc émissaire à des prédateurs hypocrites. Et pourtant, nulle bête ne s'y montre plus féroce que l'Homme. La société que La Fontaine dénonce à traits légers profite des faibles et passe tout aux puissants - ce temps n'est pas si loin du nôtre.
    Seule consolation, les humbles plaisirs de l'existence, célébrés par ces livres VII à XI : l'attention d'un ami ou la fougue d'un amant, mais aussi le spectacle d'une nature paisible, loin du bruit des villes. Le poète nous amuse, et son imagination réjouissante nourrit notre esprit de méditations philosophiques. De là vient « le pouvoir des fables », qui ne s'est jamais démenti.

    + Étude de l'oeuvre
    o travailler la lecture expressive
    o explications de texte
    o points de grammaire
    + Parcours : « Imagination et pensée au XVIIe siècle »
    + Les Fables dans l'histoire des arts
    + Sujets de bac général et technologique.

  • En 1721 paraît anonymement un petit volume de lettres fictives, dans lequel des Persans visitant la France du début du XVIIIe siècle font part à leurs proches de leurs observations critiques.
    Montesquieu, qui en est l'auteur, vient de créer le premier roman épistolaire à plusieurs voix. En donnant la parole à des Orientaux, il place les lecteurs d'Occident en position de spectateurs de leur propre société et leur permet ainsi de mieux en mesurer l'étrangeté.

    + Les lieux du voyage
    + Groupements de textes :
    o les échos des Lettres persanes dans De l'esprit des lois
    o le regard perçant d'un Anglais sur les Français du XXe siècle
    + Exercices d'écriture
    + Exercices de vocabulaire.

  • Le malade imaginaire

    Molière

    Argan se croit malade. Pour conjurer sa peur de la mort, il fait de la médecine sa religion et son divertissement. Molière, lui, ne croyait pas à la médecine : il croyait au théâtre. Mort d'une fluxion de poitrine le 17 février 1673, au soir de la quatrième représentation, il quitte la scène avec un spectacle total, un manifeste pour la jeunesse, un dernier hommage à la force de vérité du théâtre, une ultime pirouette d'acteur.
    On ne saura jamais quelle forme définitive il aurait donnée à la version publiée de sa pièce. La confrontation des versions parues en 1675 et en 1682, que nous donnons à lire dans cette édition, invite à porter un regard nouveau sur cette oeuvre patrimoniale, dont la postérité a fait le testament dramatique de Molière. Elle permet aussi d'entrer dans la fabrique d'un texte résolument vivant - qui garde encore sa part d'ombre.

    1. Molière et la médecine
    2. Héritage moliéresque et opéra dans le théâtre musical
    3. Prologues à la gloire du roi
    4. La mort de Molière, entre mythe et réalité
    5. Deux mises en scène

  • Le valet Dubois entreprend d'orchestrer le mariage de son ancien maître, Dorante, avec Araminte, une riche veuve que celui-ci aime secrètement. Parviendra-t-il, par le pouvoir de la parole - manipulatrice, mensongère, fabulatrice -, à obtenir qu'Araminte s'éprenne à son tour de son soupirant ?...
    Placée sous le signe du langage, de ses subtilités et de ses ruses, Les Fausses Confidences (1737) est une pièce virtuose où l'amour se cherche et se conquiert par la force des mots.
    © Flammarion, Paris, 2012, pour cette édition.
    Couverture : Virginie Berthemet © Flammarion

  • Oubliant les nombreux services que son valet Figaro lui a rendus dans Le Barbier de Séville, le comte Almaviva tente de lui dérober sa fiancée Suzanne.
    Avec l'ingéniosité de celle-ci et l'aide de la comtesse, Figaro obtiendra-t-il enfin la main de celle qu'il aime ? Deuxième volet de la célèbre trilogie de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, selon le mot de Bonaparte, c'est déjà la Révolution en action. Dénonciation des abus de la noblesse, contestation du privilège de la naissance, satire de la justice : à bien des égards, cette pièce écrite en 1778 est révolutionnaire avant l'heure.

    Mais la folle journée, pleine de rebondissements et de quiproquos, de chansons, de tableaux vivants et de morceaux de bravoure, est avant tout le chef-d'oeuvre d'un dramaturge virtuose.

  • Le géant Gargantua naît par l'oreille gauche de sa mère après onze mois de gestation... On le voit, dans Gargantua, il ne faut rien prendre au sérieux, ni les aventures du géant débonnaire, ni les rencontres qu'il fait - occasion d'une réjouissante galerie de portraits : Grandgousier et Gargamelle, ses parents, grands amateurs de tripes ; Thubal Holoferne, son premier précepteur, qui lui apprend à réciter l'alphabet à l'envers ; maître Janotus de Bragmardo, doyen de la très sérieuse Faculté, délirant en latin, ou encore Frère Jean, plus prompt à se battre qu'à suivre la messe...

  • Alors qu'il se promène dans la forêt, le jeune et naïf Perceval rencontre une troupe de chevaliers en armes. Ébloui par leur allure, il décide de se rendre à la cour du roi Arthur pour s'y faire adouber. Commence alors pour lui toute une série d'aventures merveilleuses et périlleuses.
    Dans ce récit initiatique, Chrétien de Troyes introduit l'un des mythes les plus célèbres de la littérature française : celui de la quête du graal.

    L'édition :
    o Questionnaires sur l'oeuvre
    o Parcours de lecture
    o Groupement de textes :
    - les objets merveilleux dans la littérature
    o Culture artistique :
    - histoire des arts : le mythe du graal
    - un livre, un film : à la découverte d'Indiana Jones et la Dernière Croisase (Steven Spielberg)
    o Éduction aux médias et à l'information (EMI).

  • Pour apaiser le courroux du sultan Schahriar, son mari, et différer la mort certaine à laquelle il l'a promise, l'ingénieuse Scheherazade peuple leurs nuits de récits enchanteurs. De son imagination naissent des êtres fabuleux qui, pour se tirer d'une situation délicate, racontent à leur tour une histoire.
    Et le lecteur de plonger dans l'univers fascinant des contes, frissonnant aux côtés des personnages devant les nombreux dangers qui les guettent. Gare au malveillant génie, prêt à assouvir sa vengeance sitôt libéré du vase qui l'emprisonne Quant à ce sympathique marchand qui s'invite à votre table, n'est-ce pas un poignard affûté qui brille à sa ceinture ?
    Une sélection d'épisodes savoureux qui ont fait la renommée des Mille et Une Nuits à travers les continents et les époques.
    L'ÉDITION découvrir, comprendre, explorer
    Galland, l'orientaliste
    La postérité des Mille et Une Nuits
    Parcours de lecture
    Groupement de textes la fortune des contes
    Culture artistique cahier photos couleur : les contes illustrés un livre, un film : à la découverte du Voleur de Bagdad de Tim Whelan, Michael Powell et Ludwig Berger
    Ecrire un conte oriental (EMI)

  • Pour chaque titre de gloire du héros Jason, son épouse Médée a commis un crime. Pour lui, elle a trahi son pays, tué son frère et poussé des jeunes filles à assassiner leur père. Le couple vit en exil à Corinthe avec ses deux fils, jusqu'à ce que Jason s'éprenne de la fille du roi. Qu'il l'épouse, et il héritera du trône. Médée, elle, sera bannie du royaume. Mais la femme répudiée est une magicienne, experte en poisons comme en sorcellerie. Meurtrie dans sa fierté autant que dans son amour, Médée va user de tout son art pour frapper dans sa chair l'infidèle Jason.
    Objets magiques, rebondissements, effets de scène spectaculaires : pour la première tragédie de sa carrière, Corneille transpose le mythe grec de Médée dans l'esthétique baroque. En insistant sur la puissance et sur l'aura infernale de son héroïne, l'auteur du Cid fait du récit de sa vengeance une forme d'apothéose du mal.

  • Zadig

    Voltaire

    Riche, intelligent et beau garçon, Zadig, modèle de sagesse et de vertu, a tout pour être heureux! Pourtant, la destinée en a décidé autrement... Trahi par sa première épouse, jalousé par des courtisans sans scrupule et finalement répudié par le roi Moabdar, le jeune homme doit fuir Babylone en laissant derrière lui celle qu'il aime, la belle Astarté. Mais ses déconvenues ne s'arrêtent pas là. Au terme de ses mésaventures, Zadig parviendra-t-il à trouver le bonheur ?
    Sous le voile de la fable, Voltaire dresse une satire féroce de la société française du XVIIIe siècle : de Babylone à Versailles, il n'y a qu'un pas !
    L'édition :
    o Sujets de bac
    o Parcours de lecture
    o Groupement de textes : le combat de la tolérance
    o Cahier photos : l'Orient dans la peinture et la littérature
    o Les Lumières et l'Orient (EMI)

  • À la cour du roi Arthur, un prince étranger, Méléagant, vient troubler le festin de l'Ascension. Il lance un défi au roi, affronte en duel l'un de ses fidèles officiers et, pour prix de sa victoire, enlève la reine Guenièvre. Le preux chevalier Lancelot entreprend alors de la délivrer...

  • Horace

    Pierre Corneille

    Fallait-il tuer Camille? C'est là l'objet de la vive querelle qui éclate dès la première de la pièce, en 1640. Le Romain Horace, qui vient de faire la preuve de sa grandeur héroïque en triomphant des Albains, est jugé incohérent lorsqu'il décide de tuer sa soeur, coupable de pleurer un amant mort au combat et de blasphémer le nom de Rome.
    Horace est-il un de ces «fanatiques» dont l'Histoire moderne nous a révélé différents visages ou le héraut d'une morale pour temps de guerre? À travers la duplicité de ce héros extraordinaire et invraisemblable, Corneille signe le dernier acte de la «querelle du Cid» et livre l'une des pièces les plus riches pour l'exégèse moderne.

    Dossier :
    1. Horace avant Horace
    2. Le dernier acte de la Querelle
    3. Le héros et son double
    4. Refaire Horace.

  • À Paris, dans le quartier des Batignolles, on découvre un petit vieux assassiné chez lui. Des lettres tracées dans son sang désignent le meurtrier.
    Mais Méchinet en a vu d'autres ! Assisté de Godeuil, un jeune étudiant en médecine, le policier émet quelques réserves sur cette culpabilité toute trouvée...
    Commence alors une palpitante enquête pour réfuter l'évidence : indice après indice, la vérité se fait jour, tandis que le suspect s'obstine à revendiquer le crime.

  • De belles mortes ressuscitent par amour : des portraits, des tapisseries, des momies s'animent soudain pour venir perturber - ou égayer - l'existence d'innocents jeunes gens ; les époques, les morts et les vivants communiquent mystérieusement... Rêve ou réalité ?

  • Qu'est-ce que l'homme ? Qu'est-ce que l'autre ? Comment être sage ? Comment vivre heureux ? Le XVIe siècle ne parvient plus à répondre à ces questions avec assurance. Le traumatisme des guerres de Religion et, avant lui, la découverte du Nouveau Monde ont ébranlé les certitudes. C'est dans ce contexte que Michel de Montaigne s'attelle à un projet singulier : dessiner son propre portrait pour mieux « peindre l'humaine condition ».
    Jour après jour, pendant vingt ans, il note ses réflexions dans ses Essais, une oeuvre aux frontières de l'autoportrait, du recueil de morceaux choisis et du traité de morale.
    Ce volume rassemble les passages des Essais les plus représentatifs de la pensée de l'auteur sur l'être humain, le monde et la société.

  • Lucile aime Valère et en est aimée. Mais son père veut la marier à un autre. La jeune femme joue la malade, espérant trouver un docteur complaisant qui lui conseille de s'installer au grand air ; là, son amant pourra la rejoindre. C'est Sganarelle, serviteur de Valère, qui devient médecin malgré lui...
    Un homme croit son épouse volage et lui ferme sa porte. Rusée, la jeune femme parvient à inverser la situation...
    Mari cocufié, valet fripon, médecin pédant... Voici deux courtes pièces qui mettent en scène les plus grands rôles du théâtre de Molière.

  • Depuis neuf ans, Grecs et Troyens luttent sous le regard des dieux, arbitres des destinées humaines. La beauté d'une femme et les richesses d'une cité sont l'enjeu de la guerre. Mais le sort est fixé d'avance : Troie doit tomber aux mains des Achéens. Cependant, voici qu'une terrible querelle éclate au sein de l'armée grecque entre le chef d'expédition Agamemnon et le vaillant héros Achille : permettra-t-elle aux Troyens et à leurs alliés divins de retenir le cours inévitable de l'histoire et de repousser encore le jour fatal de la défaite ?

empty