Histoire de France

  • Marseille, ville du monde ; l'internationalisation d'une métropole morcelée

    Nicolas Maisetti

    • Karthala
    • 20 Novembre 2017

    Dans un contexte d'intensification de la compétition internationale des territoires, les villes rivalisent de stratégies pour accroître leur rayonnement et améliorer leur attractivité. Marseille ne déroge pas à la règle. Ce livre analyse les politiques internationales qui visent à promouvoir une nouvelle image de Marseille, accueillante pour les investisseurs, les touristes ou les organisateurs d'événements culturels ou sportifs.

    Quelles sont les facettes de Marseille mises en avant pour projeter la ville et son territoire au-delà des frontières locales et nationales ? Quels liens la municipalité tisse-t-elle avec ses homologues étrangères ? Comment la Région promeut-elle ses intérêts auprès de Bruxelles et parvient-elle à décrocher des fonds européens ? Quel est l'enjeu d'accueillir à Marseille une antenne de la Banque Mondiale ? Quels sont les effets d'une candidature à un événement international sur les recompositions des pouvoirs urbains ?
    Le livre répond à ces questions et analyse les conditions de possibilité de l'internationalisation de Marseille, métropole morcelée.

  • Le combat pour Mayotte française (1958-1976)

    Mamaye Idriss

    • Karthala
    • 2 Mars 2018

    Dans certaines colonies, le référendum sur la Constitution française du 28 septembre 1958 suscita des protestations contre l'indépendance. À Mayotte, île de l'archipel des Comores, lui-même détaché de la colonie malgache depuis 1946, la mobilisation fut portée par le Congrès des Notables, devenu en 1966 le Mouvement populaire mahorais (MPM), qui revendiquait la départementalisation.

    Les apparences francophiles du mouvement masquaient en réalité un acte de rébellion contre la prédominance des autres îles de l'archipel au sein des institutions locales et nationales, celle-ci étant perçue comme une survivance des dominations passées de la Grande Comore et d'Anjouan.

    À rebours des constructions mémorielles à la gloire du combat pour Mayotte française, cet ouvrage resitue, en s'appuyant sur les archives coloniales et des témoignages, l'histoire du MPM dans le contexte bien particulier des années 1950-1970. Il dévoile le caractère nationaliste et insulaire de ce mouvement et la violence de ses militants. Il retrace le processus de séparation engagé par le MPM pour aboutir à la sécession de Mayotte, en 1975, lorsque le reste de l'archipel des Comores accéda à l'indépendance.

  • Ce récit retrace l'histoire de l'une des dernières stations de sports d'hiver qui a vu le jour en Tarentaise (Savoie) au cours des années 1980-1990 : Vallandry. En plein essor de « l'or blanc », la petite commune de Landry, propriétaire de ce domaine skiable, ne voulait pas rester en dehors de ce développement.

    Marc Audrain, architecte-urbaniste concepteur et réalisateur de la station de Vallandry, raconte ici pourquoi et comment, grâce à l'opiniâtreté du maire et à la volonté des équipes municipales, cette station a pu voir le jour dans un contexte parfois difficile, empreint de méfiance et de soupçon. Agrémenté d'anecdotes personnelles de l'auteur, cet ouvrage décrit le déroulement des événements qui ont permis cet aménagement, le montage économique et la gestion de cet ensemble. Il expose les choix de principes urbanistiques et architecturaux qui se démarquaient alors des stations environnantes de renommée internationale.

    Enfin, il nous fait découvrir comment une petite commune de 318 habitants a pu, au milieu des tracasseries administratives, s'imposer dans la cour des « grands » et devenir le centre de Paradiski, aujourd'hui l'un des plus grands domaines de ski du monde, tout en gardant son identité, son indépendance et son originalité de « station village ».

  • Saint-Pierre de Matouba ; à l'origine de la commune de Saint-Claude

    Gérard Lafleur

    • Karthala
    • 2 Novembre 2014

    L´origine de la paroisse de Saint-Pierre du Matouba est à rechercher dans la conjonction de circonstances historiques particulières, alliées à une configuration géographique attrayante. Ce territoire d´altitude, circonscrit par deux rivières et adossé aux flancs de la Soufrière, a été remarqué dès les débuts de la colonisation par le gouverneur Charles Houël qui désira le conserver comme propriété personnelle. Vendu en 1719 par son fils, la plus grande partie resta alors en « bois debout ».
    Avec le Traité de Paris, la France perdit beaucoup de ses territoires américains, ainsi qu´un approvisionnement facile en bestiaux. Pour y pallier, le gouverneur et l´intendant prirent, le 19 mai 1765, une ordonnance portant établissement d´une hatte ou commune, et d´une zone d´élevage financée et organisée par les habitants. Son peuplement s´effectua avec des Allemands, des Alsaciens et des Européens du nord venus de Guyane, et avec des Canadiens. Ils devaient défricher la zone contre l´attribution d´une parcelle de terrain et d´une case. C´est pour encadrer religieusement et administrativement ces personnes que la paroisse de Saint-Pierre fut créée et confiée aux carmes.
    Ce territoire fut également un lieu d´affrontement dans toutes les guerres ; invasions par les Anglais : 1691, 1703, 1759, 1794 et, en 1810, le gouverneur Ernouf y signa la capitulation de la Guadeloupe. Guerres révolutionnaires : 1794 et surtout 1802, date à laquelle Louis Delgrès se sacrifia sur l´habitation d´Anglemont face aux troupes de Richepance.
    L´agriculture y eut également sa place : la canne et le sucre avec sans doute la sucrerie la plus élevée de la Guadeloupe, mais surtout le café introduit en Guadeloupe à partir du Matouba, remplacé progressivement dans l´entre-deux-guerres par la banane. L´économie de plantation ayant été la règle, l´évolution du système servile est d´autant mieux analysé que le territoire est petit. Ses acteurs peuvent donc être mieux suivis.
    Une histoire riche en évènements particuliers, marquée aussi par une évolution en relation avec l´histoire de la Guadeloupe et des Antilles, fait de cette étude un ouvrage indispensable pour affiner la connaissance historique de la Guadeloupe.

empty