Dictionnaires / Encyclopédies

  • L'esprit des mots

    Collectif

    • First
    • 9 Septembre 2021

    Au-delà de la définition commune qu'en donne le dictionnaire, les mots provoquent en nous des émotions, des images, des sensations uniques, en fonction de notre histoire et de notre vie.
    Les femmes et les hommes qui ont contribué à ce livre ne sont pas lexicographes, ce sont des amoureux des mots. Ils viennent de mille horizons - l'art, la politique, l'histoire, la science -, ils ont mille passions, des croyances différentes, des convictions parfois opposées. Certains sont des personnalités connues et reconnues, d'autres le sont moins, et pourtant, ensemble, ils sont parvenus à construire un dictionnaire collectif à la fois divers et cohérent, dans une volonté partagée d'apporter chacun sa brique à la tour de Babel... Tous les mots ne s'y trouvent pas, et certains mots possèdent plusieurs définitions, car chaque auteur a eu carte blanche.
    Des sentiments les plus intimes aux réflexions les plus profondes, chacun d'entre eux nous offre les vibrations particulières d'un mot qu'il a choisi.

  • Le chant d'amour d'Alain Mabanckou et d'Abourahman Waberi au continent africain prend la forme d'un abécédaire tour à tour instructif, ludique, sérieux, passionnant - d'Afrofuturisme à Zembla, en passant par Café, Dictature, Fanon, Mbappé, Obama ou Présence africaine.
    Abécédaire buissonnier, ce livre propose un portrait, ou plus exactement une mythographie qui donne à sentir le pouls de l'Afrique, dont la puissance culturelle se déploie sous nos yeux. Hier minorée, voire moquée, la voix du Continent dans les affaires planétaires est aujourd'hui indéniable. L'Afrique est en passe d'imposer une griffe, un style, une manière d'être au monde.

    Dans ce dictionnaire tour à tour informatif, ludique, drôle, sérieux - d'Abacost à Zembla, en passant par Fanon, Mbappé, Obama ou Présence africaine - Alain Mabanckou et Abdourahman Waberi entonnent un chant d'amour à l'Afrique, à ses habitants d'hier et d'aujourd'hui, à ses ressources exceptionnelles et à sa spectaculaire planétarisation.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Près de 600 notices, une équipe de 126 auteurs venus de vingt pays et réunissant les meilleurs spécialistes de Pierre Bourdieu, sociologues, politistes, philosophes, historiens, anthropologues, littéraires... Par sa dimension collective, internationale et interdisciplinaire, ce Dictionnaire renouvelle en profondeur l'état des savoirs sur l'auteur de sciences sociales aujourd'hui le plus cité au monde.
    Les entrées portent aussi bien sur les concepts, objets de recherche, méthodes, disciplines et courants intellectuels avec lesquels Bourdieu a dialogué, que sur ses auteurs de prédilection et ses rapports avec ses contemporains, ses ouvrages, les revues, éditions, associations qu'il a fondées, les événements marquants comme la guerre d'Algérie, Mai 68, les grèves de 1995, ainsi que les principaux pays de réception de son travail (de l'Europe à la Chine et au Japon en passant par l'Amérique latine, les États-Unis et le monde arabe). S'y trouvent également abordés, entre autres aspects biographiques, la passion de Bourdieu pour le rugby ou son aspiration de jeunesse à devenir chef d'orchestre, ses relations avec ses professeurs (Raymond Aron, Georges Canguilhem, Jules Vuillemin), les groupes qu'il a créés, sans oublier ses engagements politiques, qu'il concevait sous la forme d'un «?intellectuel collectif?». Forme que ce dictionnaire incarne aussi à sa façon...

    Comité éditorial?: François Denord, Julien Duval, Mathieu Hauchecorne, Johan Heilbron, Franck Poupeau. Coordination éditoriale?: Hélène Seiler.

  • Depuis plus d'un siècle, de manière différente aux États-Unis et en Europe, la sociologie a produit des recherches empiriques et forgé des concepts pour comprendre l'immigration. La sociologie de l'immigration traite de trois processus distincts : la mobilité humaine, l'intégration des immigrés et de leurs descendants, et la pluralisation des sociétés contemporaines qui en découle.
    Cet ouvrage propose une synthèse des travaux américains et européens, notamment français. Il restitue les résultats théoriques et empiriques en les inscrivant dans leur contexte. L'intégration des migrants et de leurs descendants ne correspond pas à un modèle unique. Elle est déterminée socialement et historiquement. Le regard croisé permet de constater la convergence des questions posées et la diversité des réponses concernant la manière dont les sociétés et les États incorporent les immigrés et leurs descendants. Si la sociologie de l'immigration est aussi une sociologie de l'État, la construction européenne a conduit à des convergences sans pour autant effacer les effets des modèles nationaux.

  • Ce dictionnaire, largement refondu et augmenté, constitue un moyen d'accès rapide et efficace au savoir sociologique. Près de 400 articles présentent les concepts, les orientations, les domaines de recherche les plus variés et les plus récents de la sociologie. Ainsi, au fil des pages, c'est un panorama des problèmes sociaux contemporains qui est brossé, de l'exclusion à la mondialisation, des incivilités à la violence collective.  L'ouvrage comprend également une soixantaine de monographies sur les principaux auteurs français et étrangers de la discipline. Il est complété par une abondante bibliographie.

    Une synthèse claire et un panorama complet des grandes notions de la sociologie.

  • Lexique de sociologie

    , ,

    La sociologie occupe une place croissante dans le débat public. Pourtant le vocabulaire sociologique reste assez mal connu bien qu'il soit indispensable pour comprendre le monde. Ce Lexique présente les grandes notions de la sociologie générale et tous les courants théoriques de la sociologie (sociologie économique, sociologie politique, méthodologie sociologique...). Plus de 1 500 entrées concises et explicites qui couvrent tous les domaines de la sociologie.Plus de 100 définitions encadrées mettant en avant les notions incontournables de la matière. Tous les courants théoriques de la sociologie explicités : subjectivisme, sociologie critique, individualisme méthodologique, fonctionnalisme, ethnométhodologie, interactionnisme... Plus de 400 auteurs cités. 60 notices biographiques des principaux sociologues, facilement repérables ainsi qu'un index des auteurs, qui permet de croiser notions et auteurs. Un système très complet de corrélats qui permet de circuler facilement dans l'ouvrage.

  • La théorie de la reproduction sociale admet des exceptions dont il faut rendre compte pour en mesurer la portée. Cet ouvrage a pour but de comprendre philosophiquement le passage exceptionnel d'une classe à l'autre et de forger une méthode d'approche des cas particuliers. Il analyse les causes politiques, économiques, sociales, familiales et singulières qui concourent à la non-reproduction sociale, ainsi que leurs effets sur la constitution des individus transitant d'une classe à l'autre.
    A la croisée de l'histoire collective et de l'histoire intime, cette démarche implique de cerner la place dans la classe, le jeu des affects et des rencontres, le rôle des différences sexuelles et raciales. Elle invite à briser l'isolement disciplinaire pour appréhender la singularité au carrefour de la philosophie, de la sociologie, de la psychologie sociale et de la littérature. Elle requiert la déconstruction des concepts d'identité sociale et personnelle au profit d'une pensée de la complexion et du métissage des déterminations.
    À travers la figure du transclasse, c'est ainsi toute la condition humaine qui est éclairée sous un nouveau jour.

  • Mouvements des « sans », des parapluies, des places, mais aussi Mai 68, lutte contre le CPE, grèves contre la « Loi travaille », mobilisations féministes et homosexuelles, contre-sommets altermondialistes, blocages d'universités, gilets jaunes: les mouvements sociaux constituent une composante essentielle de la vie politique et sociale. Loin de relever de brutales poussées de révolte, l'action collective contestataire obéit à des logiques complexes et adopte des formes qui évoluent sans cesse, que la sociologie politique se donne pour tâche d'analyser.
    Devenu ouvrage de référence sur le sujet, ce dictionnaire répertorie l'ensemble des concepts clés pour analyser les mouvements sociaux, retrace leur origine et leur développement, précise les usages et les débats qu'ils suscitent en France comme à l'étranger. Dans cette deuxième édition entièrement actualisée et enrichie de 20 nouvelles notices, près de 100 notions sont ainsi expliquées, illustrées d'exemples (de « Nuit debout » aux divers Printemps). Chaque entrée s'achève sur les références bibliographiques fondamentales au concept.

  • Anosmie, Cluster, Écouvillon, Quatorzaine, Sérologie, mais aussi Attestation, Caissière, Expert, Masque, Monde d'avant, Soignant, Télétravail et bien sûr Raoult, Salomon, Véran, Wuhan et Pangolin : avec l'irruption du Covid-19, notre vocabulaire a basculé en même temps que nos vies et une novlangue déroutante a envahi nos conversations, ou du moins ce qu'il en restait. Serge Simon revient sur les cent mots qui nous ont tenu compagnie pendant le confinement. Pour exorciser, pour en rire et aussi pour réfléchir, un peu.

    EXEMPLE DE DÉFINITION :

    Confinement (kon-phi-ne-man): nom, masc.

    Déf : Comportement humain collectif, respecté par toutes et par tous, basé sur le civisme et l'intérêt général, visant à casser la chaîne de transmission d'un virus. Pour beaucoup ce fut l'occasion d'une introspection permettant un retour aux valeurs essentielles de la vie.

    Syn : La taule, le placard, perpète, la zonzon, Cayenne, le château d'If, Alcatraz, non pas ça !

    Ex : Durant le confinement, René sortait tous les jours en loucedé pour aller boire l'apéro chez Raymond. Pas d'attestation, pas de masque et surtout en guise de bonjour, une belle main au panier de Simone, la dernière conquête de Raymond qui sentait le cul à plain naseaux. Coronavirus ou pas, René n'envisageait pas une seule seconde de déroger à la seule règle qu'il avait respectée depuis l'âge de 14 ans : « Midi c'est un demi ! Midi et quart, c'est un Ricard ! » SOMMAIRE NON EXHAUSTIF ;

    Agueusie - Anosmie - Anticorps - Apéro digital - Attestation de sortie - Ballon - Bolsonaro - Buzyn - Caissière - Cellophane - Chloroquine - Cluster - Conf call - Confinement - Conseil scientifique - Contact - Contamination - Coronanisme -Coronavirus - Courses de première nécessité - Déconfinement - Dépistage - Distanciation Sociale - Distanciel - Éboueur - Écouvillon - Embrassade - EPHAD - Espagne - Expert - File d'attente - Gel hydroalcoolique - Gestes barrières - Iran - Italie - Johnson - JT - Lavage des mains - Macron - Masque - Monde d'après - Monde d'avant - Nasopharyngé - Pangolin - Passe - PCR - Plage dynamique - Plexiglas - Première ligne - Présentiel - Quarantaine - Quatorzaine - Raoult - Règles sanitaires - Salomon - Seconde ligne - Sérologie - Service de réa - Skypapéro - Sibeth - Soignant - Sport collectif - Sport de combat - Teams - Télétravail - Trump - Vaccin - Véran - Vidéoconférence - Virus - Wimi - Wuhan - Zone rouge - Zone verte - Zoom - 1,5 m - 4 m2 - 10 m ;

  • Cet ouvrage présente l'enquête sociologique sous ses différents aspects avec un souci de couvrir l'ensemble des techniques et des méthodes les plus couramment utilisées en sociologie. Il a été rédigé de façon pédagogique par des sociologues expérimentés et comporte vingt leçons dont la plupart ont été enseignées à l'École des hautes études en sciences sociales dans le cadre de la formation Master et Doctorat de sociologie.

  • Sociologie

    Edgar Morin

    C'est à la sociologie qu'Edgar Morin consacre ici la réflexion entreprise dans Science avec conscience sur la possibilité d'une connaissance qui ne soit ni mutilée ni arbitraire. La sociologie doit-elle prendre pour modèle les sciences de la nature? Comment peut-elle fonder scientifiquement les notions d'acteur, de sujet, d'autonomie, de liberté, d'invention? Comment concevoir la société sur le modèle de l'auto-éco-organisation et y intégrer la part de mythe qui est dans sa nature même?

    Edgar Morin pousse la réflexion de la sociologie sur elle-même jusqu'à une sociologie de la sociologie. Le sociologue, en effet, ne passe pas impunément de l'individu au groupe, de la classe à l'Etat-nation. Autant de points de vue qui le contraignent à intégrer la dimension historique, à interroger l'événement imprévu. Tel est le propre des diagnostics sociologiques du temps présent auxquels se livre Edgar Morin à propos de l'automobile, du cinéma, de la mode, de l'écologie ou de la crise étudiante. Avec toujours l'aller et retour du micro-social au macro-planétaire qui brise les isolements réducteurs et restitue l'unité complexe.

    Minutieuse anthologie des démarches plurielles de la sociologie, ce livre est la Somme sociologique d'Edgar Morin.

  • La prise en compte des violences contre les femmes en tant que problème de société s'est consolidée au cours des dix dernières années ; en 2010, la lutte contre les violences faites aux femmes a été déclarée grande cause nationale par l'État français. Mais que recouvre le concept de violences contre les femmes ? Comment identifier les formes de violence ? Quelle est leur ampleur ? Qui sont les victimes ? Qui sont les agresseurs ?
    Des enquêtes récentes de victimation donnent des estimations des faits de violences. Mais seule une analyse approfondie du phénomène permet de déconstruire les idées reçues et de lever les tabous. L'Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (Enveff, 2000) a répondu à cette nécessité ; elle demeure la source principale de l'étude sociologique de ces violences.
    La mondialisation de la reconnaissance des violences faites aux femmes reste un élément majeur du combat contre les inégalités entre les sexes. Le chiffrage de ces violences relève d'enjeux politiques et sociaux fondamentaux, à l'échelon national et international.

  • La société est en permanente évolution, et ce sont ces éternels changements dans notre quotidien qui font de la sociologie une discipline si cruciale. Étude des interactions sociales, la sociologie traite de tous ces sujets qui touchent notre vie courante, tels que la ville, la religion, la race, le genre, la culture...



    Offrant un vaste panorama des nombreuses théories de la sociologie, de ses concepts clés, de ses controverses et plus généralement de son application et de son importance dans notre vie de tous les jours, La Sociologie pour les Nuls nous permet d´avoir une meilleure compréhension des mécanismes sociaux ; pour mieux concevoir la société dans laquelle nous vivons, et la place que nous y occupons.
    />


    Découvrez :- Le B.A.-BA de la sociologie- La sociétéà travers les yeux du sociologue- Égalité et inégalité au sein d´un monde divers- Les arcanes de l´organisation sociale- La sociologie dans votre vie- Dix mythes sur la société déboulonnés par la sociologie

  • Plus de 220 chercheurs et universitaires ont été ici réunis pour discerner le dissociable du sociable et ainsi présenter une pensée sociologique sur le terrain, avec son lot de convergences d'analyse et de divergences d'interprétation des phénomènes sociaux. Radioscopie d'une discipline, ce premier dictionnaire de la pensée sociologique se devait d'exposer autant ses fondements, ses interrogations que ses avancées ou ses propres incivilités... Sonder, interviewer, consulter, enquêter, fouiller, exposer : le présent ouvrage se confond totalement avec son objet, à savoir la construction toujours renouvelée d'une discipline dont l'évolution contrastée de ses propres théories interdit l'exposition linéaire de sa pensée.
    Psychologue, psychanalyste, anthropologue, biologiste, statisticien, démographe, historien, philosophe, pédagogue, observateur de la vie politique, économiste, consommateur, justiciable, bureaucrate, employé, entrepreneur, chômeur..., chacun trouve sa place dans cet ouvrage, chacun participant, à sa manière, au déroulement de la pensée sociologique dont ce dictionnaire met au jour l'enracinement de l'investigation pluridisciplinaire dans le quotidien.

  • Un livre critique, humoristique, parfois caustique mais aussi poétique, explorant les mots qu'on utilise sans réfléchir dans le vaste champ de la vieillesse.
    Un dictionnaire impertinent et peu conventionnel de la vieillesse ! La vieillesse porterait-elle à rire ? Peut-on rire ou, du moins, sourire de ce qui se traite, s'opère, s'élabore, s'ignore, se perd, se vend, se donne, se dit, se tait, se meurt, se vit... en gérontologie, sans manquer de respect à l'égard des vieillards ni de ceux qui travaillent auprès d'eux ? Néanmoins, pourquoi sanctuariser la vieillesse si les vieilles et les vieux sont des femmes et des hommes comme les autres ? Ce dictionnaire décrypte nos manières contemporaines de vieillir et ce qu'elles disent de nous, mais avec humour et avec le souci de bousculer le consensus ordinaire qui tente de ne pas dire ou se complait à taire... Résistons ! C'est une manière de contribuer à l'accompagnement digne et honorable auquel ont droit nos concitoyens, surtout s'ils sont vieux !

  • Face à une réalité sociale qui, se transformant en profondeur, résiste toujours davantage à nos grilles d'analyse traditionnel et rend ainsi opaques des univers que l'on croyait jusque là familiers, chacun ressent intimement le besoin de faire à nouveau le pointeur ce que nous savons de l'être humain et de la société. C'est pour relever le défi de la compréhension du temps présent que nous avons voulu forger cet outil inédit, né de l'articulation et du croisement des différentes sciences humaines. (Sylvie Mesure, Patrick Savidan) Anthropologie, sociologie, psychologie, psychanalyse, droit, économie, linguistique, histoire, géographie, démographie, science politique, philosophie... toutes ces disciplines constituent et construisent les sciences humaines. Pour conduire cette vaste enquête et décrypter notre monde contemporain, 350 auteurs français et étrangers se sont mobilisés. Ils ont rédigé 565 articles, monographies, essais ou synthèses, qui reflètent les orientations et les enjeux, mais aussi la fécondité des travaux actuels. Des corrélats, pour chaque article, structurent un véritable logiciel de navigation qui conduit le lecteur dans un parcours de mémoire et d'aventure, introduisent des relations suggérant ainsi des approches inhabituelles. Deux index, l'un concernant plus de 2000 notions, l'autre plus de 1000 noms, enrichissent ce " Dictionnaire des sciences humaines ", passionnante interrogation, vivant témoignage " sur ce que nous sommes devenus, ce que nous cherchons à être ".

  • Norbert Elias (1897-1990), fut l'un des plus grands penseurs de notre temps. Né à Breslau dans une famille juive aisée où il fait l'apprentissage de la culture allemande classique, il délaisse bientôt ses études de philosophie pour se tourner vers la sociologie. En 1930 Karl Mannheim lui propose de le suivre comme assistant à l'université de Francfort. Mais, au printemps 1933, Elias doit fuir l'Allemagne.
    C'est à Londres qu'il élabore Sur le processus de civilisation (paru en français en deux volumes sous le titre La Civilisation des mours et La Dynamique de l'Occident), sans doute l'un des livres les plus importants du XXe siècle. Le présent ouvrage, constitué de plusieurs articles majeurs et d'un entretien avec Norbert Elias, propose une biographie intellectuelle du penseur, qui d'une part fournit une introduction solide à une ouvre multiforme, d'autre part explicite les circonstances dans lesquelles lui sont venues ses principales intuitions.
    Au terme de sa longue vie qui se confond avec le siècle, Elias définissait ainsi son projet : "J'avais l'ambition de développer une image de la société qui ne soit pas idéologique".

  • Nombreux sont les ouvrages qui retracent avec une ambition d'exhaustivité les caractéristiques du monde du travail et proposent une synthèse des acquis de la recherche. La démarche adoptée dans ce livre est différente. A partir de récits d'enquêtes, Christelle Avril, Marie Cartier et Delphine Serre explicitent les outils empiriques et conceptuels à mettre en oeuvre pour mener une étude sociologique du travail. Ce guide d'enquête est aussi un guide d'analyse des situations de travail et des pratiques des travailleurs. Dans cet ouvrage, loin d'être sacralisée ou déniée, la " théorie " est présentée de façon concrète. En effet, les auteurs mobilisent des enquêtes menées sur des métiers variés, depuis les ouvriers et les caissières jusqu'aux médecins, en passant par les violonistes et les boulangers. Les concepts prennent sens à l'épreuve des faits et les enjeux s'affinent au contact d'exemples concrets. Ces enquêtes sont toujours exposées en détail, afin d'offrir un accès privilégié aux coulisses du métier de sociologue, à ses méthodes, mais aussi aux multiples facettes des expériences de travail, passées et présentes. Ce guide s'adresse aux étudiants, aux chercheurs en sociologie ou en sciences sociales, mais aussi aux professionnels qui réfléchissent aux pratiques de travail. Les auteurs, toutes trois sociologues, y transmettent avec passion et pédagogie leur goût pour les enquêtes et les ficelles du métier. Il intéressera tous ceux qui souhaitent armer empiriquement et théoriquement leur réflexion sur le travail et les travailleurs.

  • Un dictionnaire vivant et facile à consulter, mettant à la portée de tous les concepts, les auteurs, les théories qui forment le corpus actuel des sciences sociales.

  • Un dictionnaire qui met en lumière ce que des siècles de pudibonderie ou de censure ont dissimulé.

    Si désormais - tout du moins dans les pays libres -, l'homosexualité n'est plus un frein à une carrière, qu'elle soit politique ou artistique, pendant deux mille ans, le silence était de rigueur pour dissimuler ce qui aux yeux de la majorité était un vice, une tare, ou un péché... L'érudition de Michel Larivière enterre en grande pompe cette hypocrisie millénaire et rend à César ce qui lui appartient (eh, oui !) ainsi qu'à chacune et chacun son essence première et sa personnalité propre.
    Ce sont plus de 850 personnalités qui, de l'Antiquité à aujourd'hui, vont enfin se dévoiler sous leur vrai jour.

    Depuis 1982, Michel Larivière se consacre pleinement à ses recherches historiques sur l'homosexualité. Il est déjà l'auteur des Amours masculines de nos grands hommes (2014) et Femmes d'homosexuels célèbres (2016).

  • Si l'on veut comprendre pourquoi Edgar Morin fait figure de franc-tireur, pourquoi il fut pionnier, pourquoi l'on revient désormais autant vers lui pour penser notre présent et nous offrir un avenir - alors il faut lire, ou relire, L'Esprit du temps.
    Paru pour la première fois en 1962, ce livre a été immédiatement mis à l'index. Sa faute ? S'être interrogé sur "l'universalité potentielle" des oeuvres issues de la culture de masse. Une "vulgate pathétique" selon les tenants de la sociologie dominante de l'époque qui considéraient que les goûts et les dégoûts esthétiques dépendent de la classe ou de la catégorie sociales.
    Depuis le mépris global de la culture "cultivée" pour les oeuvres médiatiques s'est quelque peu atténué.

  • La sociologie aux États-Unis a connu de profondes transformations dans les trente dernières années. La spécialisation croissante des thématiques de recherche, le développement des méthodes quantitatives, l'autonomisation croissante du monde universitaire par rapport à la sphère publique ou encore l'intensification des pressions à la publication ont largement modifié les pratiques des sociologues dans ce pays.

    Le livre propose un état des lieux de la discipline au début du XXIe siècle. Il en présente les thématiques principales, introduit les articles centraux sur lesquels s'appuient les recherches contemporaines et donne un aperçu des débats qui animent la sociologie étasunienne. De la sociologie économique à la sociologie politique, en passant par la sociologie de la culture ou encore la sociologie du droit, l'ouvrage offre une introduction précise et nuancée à un espace intellectuel foisonnant.

  • L'ethnologie est définie par la pratique de terrain : celui-ci est à la fois lieu, objet, tradition et forme d'enquête où l'ethnologue entre en contact direct avec ses interlocuteurs. Un séjour de longue durée, une familiarité culturelle et linguistique font de l'« observation participante » l'instrument d'une mise en contexte permanente des comportements individuels et collectifs, et surtout des cultures de l'oralité, matériau originel de l'ethnologie. L'enquête de terrain devient ensuite une série de textes (notes, entretiens, articles ou ouvrages) qui évoque autant les manières de faire de l'ethnologie que les coutumes des sociétés étudiées. Cette 3e édition prend en compte les publications françaises les plus récentes tant sur la restitution et l'analyse des pratiques d'enquête que sur les nouveaux champs de recherche comme le développement ou l'humanitaire. Jean COPANS est professeur émérite de sociologie à l'université Paris Descartes et anthropologue, spécialiste des sociétés africaines.

  • Mémo Des ouvrages de référence inédits, complets et accessibles. Rédigés par des professeurs certifiés ou agrégés, ils permettent de mémoriser en un clin d'oeil les clés, les formules et les règles essentielles. Titres déjà parus: Conjugaison française (no 470), Grammaire française (no 534), Orthographe anglaise (no 558). Ce guide du calcul reprend de manière complète toutes les bases des mathématiques, avec des définitions précises, de nombreux exemples et des annexes pratiques. Synthèse simple pour apprendre ou réviser, ce manuel aborde les grandes divisions de l'algèbre: . les nombres entiers et décimaux; . l'addition, la soustraction, la multiplication et la division; . les multiples et les diviseurs; . les fractions; . les nombres relatifs; . les puissances; . les racines carrées; . les équations.

empty