Geste

  • Une barque qui avance sur l'eau, une Venise Verte qui attire les visiteurs dans son labyrinthe de canaux... Telle est l'image de carte postale généralement utilisée pour caractériser le Marais poitevin. Et pourtant, il est bien plus que cela.Celui qui pousse le regard plus loin que l'image d'Epinal, saisit très vite la diversité et la richesse des paysages et du fonctionnement d'un environnement aussi particulier, largement façonné par l'homme. L'on prend d'abord de la hauteur depuis les anciennes îles du golfe des Pictons, où se concentrent les bourgs. Puis l'on descend dans les marais, « mouillés » tout d'abord, en suivant le cours souvent lent et doux de la Sèvre Niortaise, de ses affluents et de l'enchevêtrement de conches et de fossés. Viennent ensuite les marais desséchés, à l'abri derrière leurs digues, transpercés par un cadrillage de canaux rectilignes qui évacuent l'eau jusqu'à la mer.

  • Cet ouvrage dresse à partir des territoires français et européens, à des époques différentes, toute une série d'études de cas s'articulant autour de trois axes : la relation entre la ville et son territoire viticole, la place du commerce du vin et enfin, le rôle du contrôle, de la norme et des identités culturelles. À travers le temps et l'espace, découvrez un panorama presque complet d'exemples variés pour comprendre la relation qui unie l'espace urbain et son arrière-pays viticole. Au delà des échanges économiques immédiats et de l'exportation du vin par la voie maritime, dont le port de Bordeaux est emblématique, découvrez toute la complexité et les dynamiques des liens qui unissent la ville au vin en France mais aussi en Europe sur le temps long.

  • Du VIIIe au Xe siècle, les premiers comtes durent se battre pour garder intact le Poitou, objet de convoitise des seigneurs voisins et terrain d'expéditions meurtrières des Vikings. Progressivement, les différents Guillaume, du Xe au XIIe siècle, consolidèrent et développèrent leurs possessions. Avec le mariage d'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri II, le territoire s'élargit. Devenus souverains des Anglais, ils construisirent un vaste domaine, continué par leur fils Richard Coeur de Lion mais perdu, au XIIIe siècle, par un autre fils, Jean Sans Terre, au bénéfice de Philippe Auguste. Les comtes poitevins furent les artisans d'une grande renaissance poétique et écrivirent les pages les plus fortes de l'histoire médiévale de la Vendée, du Poitou et de la France.

  • Dans cet ouvrage de 56 pages, Laurence Hélix invite le lecteur à découvrir ou redécouvrir l'histoire des chevaliers des templiers pour enfin tout comprendre sur leur vie, leurs coutumes, leur combat et leur histoire. Grâce aux nombreuses illustrations et aux textes très documentés vous deviendrez incollables sur ces mystérieux chevaliers du Moyen Âge.
    Laurence Hélix, ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, est agrégée de Lettres classiques et docteur ès lettres. Elle est actuellement maître de conférences à l'Université de Reims- Champagne-Ardenne, où elle enseigne la langue et la littérature du Moyen Âge. Auteur de plusieurs ouvrages et articles sur l'histoire de la langue française, l'ancien français et les grands mythes médiévaux - notamment le mythe tristanien et la quête du Graal -, elle a récemment élargi son champ d'études à la littérature pour la jeunesse.

  • Histoire de la Vendée

    Michel Perraudeau

    • Geste
    • 3 Septembre 2018

    Cette Histoire de la Vendée et des pays bas-poitevins s'adresse à tous les lecteurs désireux de mieux connaître le passé du dépar­tement et des régions historiquement proches. Chacun peut progres­ser dans les deux millénaires d'histoire, de façon chronologique ou en fonction de ses centres d'intérêt. L'iconographie qui balise les cha­pitres peut également servir de guide. À l'époque antique, César désigne sous le nom de Pictons les habi­tants de la région allant de l'Atlantique à la Vienne. Certains seront rebelles aux armées romaines. Au Moyen Âge, le territoire devient comté de Poitou ; la dynastie des Guillaume règne alors entre Loire et Pyrénées. Éléonore, comtesse de Poitou, devient reine de France puis reine d'Angleterre. Son fils Richard Coeur de Lion, très attaché au Talmondais, suit ses traces. La Renaissance et la Réforme ont fortement marqué la terre de l'ac­tuel département. Au milieu du XVIIe siècle, une ordonnance royale crée le Bas-Poitou avec Fontenay-le-Comte pour capitale. La Révolution institue la Vendée administrative. En 1793, un sou­lèvement sans précédent enflamme une grande partie de l'ancien Poitou ; la population du territoire insurgé est massacrée. Les réformes administratives se succèdent : en 1804, Napoléon des­saisit le chef-lieu traditionnel Fontenay-le-Comte au profit de La Roche-sur-Yon ; en 1956, la Vendée est détachée du Poitou pour être intégrée à la nouvelle région administrative des Pays de la Loire. L'histoire de la Vendée n'est pas aussi simple qu'elle le semble au premier abord, elle se révèle buissonnante et complexe, contradic­toire et nuancée, mouvante et articulée. C'est dans cette riche ten­sion que le département s'est construit au fil des siècles.

  • Cordouan

    ,

    • Geste
    • 12 Mai 2020

    En 2020, le phare de Cordouan fera l'objet d'un dépot auprès de l'UNESCO. C'est l'occasion pour ces deux spécialistes du patrimoine charentais de revenir sur sa formidable histoire. L'histoire de la construction du phare de Cordouan ainsi que sa valeur culturelle et touristique sont ici mises en avant. Prouesse technique bâtie en pleine mer, le phare est construit entre 1584 et 1611. L'un des plus beaux phares du monde, édifice hors du commun, au centre d'un ouvrage inédit. Chaque caractéristique de ce monument est photographiée et expliquée afin d'en comprendre tous les secrets et d'en apprécier la beauté.
    Yann Werdefroy, photographe et auteur, sillonne l'île de Ré de long en large. Journaliste pour la presse locale durant une dizaine d'années, il a également publié plusieurs livres consacrés à l'esthétique et au patrimoine de ce territoire. L'un de ces ouvrages a été primé en 2017 lors du salon du livre rétais. Installé à Sainte-Marie-de-Ré, il travaille pour des maisons d'édition, magazines et agences de communication en France et en Europe.
    Jacques Péret est professeur émérite d'histoire moderne à l'université de Poitiers. Il est déjà auteur chez La Geste éditions de quatre ouvrages : Cordouan, sentinelle de l'estuaire, avec Christophe Gauriaud en 2007, Les Paysans de Gâtine au xviiie siècle en 1998, Naufrages et pilleurs d'épaves sur les côtes charentaises, en 2004 et Les Corsaires de l'Atlantique en 2012.

  • Trois lancements ont marqué la construction navale à Saint-Nazaire : en 1926, l'Île-de-France, en 1932, le Normandie et en 1960, le France. À cette époque, leur mise à l'eau constituait un événement exceptionnel. Cette phase cruciale, minutée, donnait lieu à des fêtes grandioses qui marquent la mémoire collective. La réalisation de ces paquebots était l'occasion de mettre en valeur le savoir-faire, le génie et la créativité des ingénieurs français. Ces paquebots de prestige ont fait connaître leurs créations au-delà de l'Atlantique. Ce savoir-faire est toujours le point fort des Chantiers de l'Atlantique. L'époque des grands paquebots transatlantiques est révolue, mais il nous reste des témoignages. Vous découvrirez, dans ce livre, combien les liens avec l'Italie sont importants. Comme dans un polar, une saga italienne forme un véritable fil rouge qui illustre le lien toujours vivant entre la France et L'Italie.

  • Un livre de mémoire composé de dizaines de témoignagnes sur la Résistance en Vendée. Michel Gautier rend ici compte d'une histoire encore récente, faisant partie de l'identité des Vendéens. Il fait le portrait des hommes et des femmes qui ont franchi avec courage le pas de la Résistance, dans le contexte fidèlement retranscrit d'une Vendée occupée, où la majorité voyait en Pétain le restaurateur de l'ordre ancien. 1943 fut l'année terrible de la Résistance vendéenne, la prise des armes, les combats jusqu'au 8 mai 1945, la violence des arrestations et des déportations. L'occupation et la résistance en Vendée, comme dans le reste de la France, sont illustrées par l'héroïsme de certains et les brutalités d'autres. Sans condamner ni juger, l'auteur permet de découvrir comment les Vendéens ont secouru ou dénoncé des Juifs, comment certaines victimes ont été tondues et d'autres exécutées dans ce lieu, et enfin comment, malgré ces instabilités coupables, beaucoup ont essayé de vivre leur vie.
    Michel Gautier est né dans une famille paysanne de Vendée. Il a enseigné les lettres classiques. Son activité éditoriale et associative est consacrée à la promotion de la langue et de la culture régionales. Collecteur de la tradition orale, il a notamment publié Mémoire populaire des Vendéens (Geste éditions, 2005). Il a réalisé avec Bruneau Faivre de Canal 15 une série de quarante émissions Histoires de pays, dont cinq émissions sur la Résistance.

  • "Redécouvrez l'histoire du Poitou sous la plume d'unspécialiste de la région ! Le livre aborde toutes les périodes historiques, des premiers siècles à nos jours. Des invasions barbares à la guerre de Cent Ans, l'auteur retrace l'histoire de cette ville de ses origines jusqu'à aujourd'hui. Les informations sont fragmentées en courts paragraphes thématiques, ce qui facilite la lecture et la compréhension. De nombreuses gravures, en noir et blanc, vous feront plonger dans le passé également par l'image... En fin d'ouvrage, une bibliographie vous invite à aller plus loin. Avec ce livre vous saurez tout sur le Poitou.
    Michel Perraudeau est né à Avrillé, en Vendée. Docteur en sciences de l'éducation, il fut maître de conférences à l'université de Nantes, enseignant les sciences cognitives à l'IUFM des Pays de la Loire, dont il fut directeur-adjoint. Il est l'auteur d'une vingtaine de livres dont Vendée 93, Vendée plébéienne (2010). Dans différents articles, il plaide en faveur du retour de la Vendée au sein de la région Poitou-Charentes. Il travaille à la rédaction d'une nouvelle histoire du Bas-Poitou."

  • Histoire de Saint-Nazaire

    Noël Guetny

    • Geste
    • 16 Avril 2021

    Un ouvrage illustré qui reconstitue l'histoire de Saint-Nazaire depuis les origines jusqu'à nos jours, à partir des jalons, des points de repères. Construite deux fois en un siècle, Saint-Nazaire est aussi une ville d'innovations sociales et techniques, dont le savoir-faire en matière de construction navale et aéronautique a fait la réputation au-delà des frontières, une ville où la mer et la grande industrie se côtoient. Ville impossible où tout semble possible, ville de contrastes sinon de paradoxes, ville en perpétuel mouvement, ville d'ingénieurs et de créateurs, la cité qui ouvre l'estuaire de la Loire et borde l'océan Atlantique est devenue aujourd'hui une cité attractive et recherchée, agréable à vivre et confortable, avec un front de mer plébiscité.

  • L'auteur nous offre plus de 4500 vers octosyllabes pour raconter son pays. Le lecteur retrouve le passé tempétueux de son pays, accompagné d'autres aventures car l'histoire alimente l'épopée qui se nourrit de l'histoire.
    Michel Perraudeau est né à Avrillé, en Vendée. Docteur en sciences de l'éducation, il fut maître de conférences à l'université de Nantes, enseignant les sciences cognitives à l'IUFM des Pays de la Loire, dont il fut directeur-adjoint. Il est l'auteur d'une vingtaine de livres dont Vendée 93, Vendée plébéienne (2010). Dans différents articles, il plaide en faveur du retour de la Vendée au sein de la région Poitou-Charentes. Il travaille à la rédaction d'une nouvelle histoire du Bas-Poitou.

  • On a beaucoup écrit depuis plus de deux siècles sur cette guerre fratricide et civile qui a ensanglanté la Vendée militaire au lendemain de la Révolution et de ses promesses égalitaires.
    Cet ouvrage écrit par un historien se veut un ouvrage de vulgarisation pour mieux comprendre les raisons qui ont poussé les Vendéens à se liguer contre la toute jeune République et à défendre leurs idéaux auxquels ils étaient tant attachés depuis des siècles.
    Hervé Retureau qui a des ancêtres dans les deux camps, tente donc dans cette synthèse de recontextualiser l'histoire de ces guerres sans parti prix et en confrontant les positions.

  • Une mise en avant de témoignages humains, personnels,qui transcendent les événements historiques de la Seconde Guerre mondiale connus et analysés par de nombreux historiens. Le propos se place au niveau de la vie des hommes et des femmes qui se sont battus contre l'occupant et ses complices, de Bordeaux aux deux rives de l'estuaire de la Gironde. Ils ont du prendre une décision radicale qui a définitivement changé le cour de leur existence. Une collecte de nombreuses ressources : écrits et documents issus des archives militaires, départementales et personnelles.

  • Avant de repérer les principaux acteurs de la légitimité, les faits recueillis rendent compte d'une opposition multiforme qui trouve une expression politique. Ensuite, l'objectif est de montrer comment les « insoumis » à l'armée et des ruraux se sont mêlés à l'épopée de la duchesse de Berry, dont l'échec était prévisible avant même la tentative de soulèvement de juin 1832. A partir du début du mois de juin 1832, la répression s'accentue dans le cadre de l'état de siège, puis elle trouve une nouvelle orientation sous la responsabilité de Paulze d'lvoy, préfet de la Vendée de 1833 à 1841. Durant cette période, l'autorité préfectorale s'est affermie. Les actes de la « chouannerie » deviennent de plus en plus rares. Quelques « insoumis » à l'armée échappent à la répression. Ils ne vivent pas isolés. Ils sont soutenus par la famille, les voisins, les nobles locaux mais aussi par les réseaux clandestins. Les années 1835-1836 marquent alors un tournant. La violence disparaît progressivement. Les autorités n'envisagent plus avec sévérité les actions isolées. La répression s'estompe. Les mesures de clémence judiciaire permettent d'envisager une forme de réconciliation. Les crises économiques et politiques des années 1839-1840, en France, n'affectent pas la Vendée. Aucun trouble sérieux n'apparaît. Mais le département n'est pas pour autant pacifié. Les autorités restent vigilantes. Au moindre incident, l'imaginaire répressif l'emporte. Cette fin de décennie permet cependant d'envisager la pacification. Mais le légitimisme reste une valeur. Toutefois les ruraux ne prennent plus les armes et la noblesse légitimiste trouve une autre voie d'opposition dans l'écriture pour justifier l'échec de 1832 et commence à s'impliquer dans le domaine économique, afin de rentrer en compétition avec les libéraux.
    Laurent Morival est docteur en histoire contemporaire de l'Université de Nantes, enseignant dans le secondaire et membre associé au laboratoire TEMOS (Temps, Mondes, Sociétés), CNRS FRE 2015, Université d'Angers, Bretagne Sud et Le Mans. Il vit à Les Clouzeaux en Vendée.

  • Dès les années 1900, les cartes postales dévoilent des tranches de vie, révèlent des traces du passé, invitent au voyage dans le temps. Elles racontent l'histoire de Nantes et d'une société en constante évolution. La possibilité de se promener dans la ville avec une image qui a traversé les décennies, est l'idée derrière le projet « Nantes à la carte » sur Télénantes, une émission qui met en vis-à-vis une carte postale du début du XXe siècle avec les lieux actuels. Cet ouvrage en est le prolongement direct. Un cheminement inédit, où l'on prend le temps de s'égarer dans les dates. Un hommage à ceux qui ont fait évolué le paysage nantais et ont participé au développement de la ville.
    « Photographier, c'est écrire avec la lumière » : ces mots sont de Michel Lefèvre, retraité du service photo de Presse-Océan. Depuis 7 ans, Romain Boulanger parcourt Nantes en tant que remplaçant au journal Presse-Océan. Parallèlement, il travaille dans différents secteurs. Il a publié avec Stéphane Pajot, Nantes, la ville aux mille visages aux éditions D'Orbestier. Pour Nantes à la carte, il a fait un bond en arrière « Nom de Zeus ! » Auteur d'une poignée de polars et de livres de mémoire, dont une BD sur Nantes, sa ville natale, Stéphane Pajo

  • « Homme rouge » immortalisé par la littérature et par le pinceau de Philippe de Champaigne, Richelieu reste encore, pour beaucoup, le tout-puissant ministre dépeint dans Les Trois mousquetaires, implacable et sulfureux promoteur de la raison d'État. La réalité est mille fois plus riche: c'est le destin exceptionnel d'un cadet de la noblesse poitevine devenu évêque presque par hasard, qui va se hisser, à travers les intrigues et les coups du sort, jusqu'au sommet du pouvoir. C'est, aussi, la personnalité complexe et secrète d'un homme de foi, de culture et de raison luttant en permanence contre ses propres faiblesses. Animé d'une haute ambition au service de la France et de son roi Louis XIII, Richelieu affrontera inlassablement les intrigues de la Cour, les soulèvements de la noblesse et l'hégémonie espagnole en Europe. Retraçant le parcours et la vie du Cardinal, cet ouvrage vous entraîne dans une époque de passions, de complots et de luttes pour le pouvoir, d'où va naître la France moderne ... sur les pas d'un des plus grands hommes d'État que l'Europe ait connu.

  • Cet ouvrage réédité pour la première fois sous une forme illustrée a pour objet d'exposer les faits préhistoriques, géographiques, historiques et ethnographiques qui ont construit l'Alsace au fil des siècles.

    À partir des temps préhistoriques, l'auteur Rodolphe Kaeppelin retrace les principaux faits qui se sont succédé dans les régions comprises entre la mer et la rive gauche du Rhin, depuis qu'elles furent occupées par l'invasion des Celtes, pendant les époques gauloises, gallo-romaines et gallo-franques.

    Après avoir exposé comment l'Alsace fut séparée de l'Empire français créé par Charlemagne dans le partage de ses États entre ses petits-fils, il rend compte des conditions autonomiques sous lesquelles elle subit pendant sept siècles et demi la suzeraineté de l'empereur d'Allemagne ; puis de son retour à la France, dont elle devint bientôt, surtout à dater de la révolution de 1789, une des plus importantes et des plus patriotiques provinces.

    À chacune de ces phases des divers âges de l'Alsace sont rattachés des épisodes, scènes ou drames personnels, ayant pour objet de caractériser les différentes époques auxquelles ils appartiennent.

  • Cet ouvrage présente l'histoire des Pictons, peuple Gaulois, et de leur capitale antique Limonum devenu Poitiers. Ce livre est une invitation à nous remémorer « nos ancêtres les Pictons » et à aller interroger, sur le terrain et dans les musées, les vestiges qu'ils nous ont laissés et qui ont survécu à l'oeuvre du temps. Les auteurs y présentent une synthèse de l'ensemble des données alors connues, en s'appuyant sur de nombreuses cartes de répartition spatiale des éléments mobiliers et immobiliers.
    Jean Hiernard a fait toute sa carrière à Poitiers comme professeur d'Histoire ancienne à l'Université. Outre ses travaux concernant le Poitou et sa capitale dans l'Antiquité, fondés sur les textes et les sciences auxiliaires de l'histoire, il se consacre, depuis plusieurs décennies, à l'étude des relations intellectuelles entre le Poitou et le reste de l'Europe à l'ère moderne (XVIe-XVIIe s.) ainsi qu'à l'édition de journaux de voyages de cette époque rédigés en latin ou en allemand.
    Dominique Simon-Hiernard est membre de l'Association française pour l'Archéologie du verre. Commissaire d'expositions récentes Amor à mort. Tombes remarquables du Centre-Ouest de la Gaule (Poitiers, 2012) et Le R.P. Camille de la Croix, un Tournaisien archéologue en Poitou (Musée de Tournai, 2016). Auteur de nombreux articles et des ouvrages : Poitiers : la nécropole du quartier Blossac-Saint-Hilaire (Ier-IVe s. apr. J.-C.) (1991) et Verres d'époque Romaine. Collection des musées de Poitiers (2000).

  • Histoire de Bayonne

    Serge Pacaud

    • Geste
    • 3 Mars 2021

    Un beau livre retraçant l'histoire de Bayonne. De l'âge de pierre à aujourd'hui, vous pourrez découvrir ce qui a caractérisé la ville de Bayonne pendant des siècles, le tout accompagné de nombreuses photographies pour mieux illustrer les propos de l'auteur. Ainsi vous pourrez apprendre et comprendre les complexités et l'histoire de cette ville basque.

  • Petite histoire de l'Aunis

    Patrice Even

    • Geste
    • 30 Avril 2021

    Redécouvrez l'histoire de l'Aunis sous la plume d'un spécialiste de cette région ! Le livre aborde toutes les périodes historiques, des premiers siècles à nos jours. Des invasions barbares à la guerre de Cent Ans, l'auteur retrace l'histoire de cette région de ses origines jusqu'à aujourd'hui. Les informations sont fragmentées en courts paragraphes thématiques, ce qui facilite la lecture et la compréhension. De nombreuses gravures, en noir et blanc, vous feront plonger dans le passé également par l'image... En fin d'ouvrage, une bibliographie vous invite à aller plus loin.Avec ce livre vous saurez tout sur l'Aunis.

  • Le nom de Nouvelle-Aquitaine donné à la région délimitée en 2015 marque son enracinement dans l'histoire et sa renaissance. Il rappelle à tous le souvenir d'Aliénor, héritière de la longue lignée des ducs d'Aquitaine du Xe au XIIe siècle. Il y a cependant d'autres références historiques : la province romaine créée par l'empereur Auguste en 27 avant J.-C., le territoire contrôlé par l'usurpateur Eudes au VIIIe siècle, le royaume dépendant de l'empire carolingien, le duché reçu par Richard Coeur de Lion, fils d'Aliénor, et la principauté concédée en 1362 par le roi d'Angleterre à son fils aîné le Prince Noir après sa victoire à Poitiers.

    La Guyenne anglaise est définitivement conquise par Charles VII après la bataille de Castillon en 1453. Dès lors, il n'est plus question d'Aquitaine. Le roi de France crée des gouvernements, lesquels sont la meilleure approche de la notion de province : Aunis, Limousin, Marche, Angoumois et Saintonge, Guyenne et Gascogne, Béarn et Basse Navarre. À partir du XVIIe siècle, des généralités sont placées sous l'autorité d'un intendant à Bordeaux, Limoges, Poitiers, La Rochelle et sur une courte durée à Pau-Bayonne.

    Au début de la Révolution est opéré un découpage rationnel en départements, administrés par un préfet à partir de 1800. Cependant l'idée régionale progresse depuis le milieu du XIXe siècle et, sous la IVe République, la politique d'aménagement du territoire conduit, en 1956, à la création des trois régions d'Aquitaine, du Limousin et du Poitou-Charentes qui ont fusionné dans la Nouvelle-Aquitaine.

    Cette histoire a l'ambition de suivre l'évolution politique et administrative des territoires depuis les cités gauloises jusqu'à la région actuelle. Elle s'attache à étudier les institutions locales et les différents relais du pouvoir central, mais aussi les formes de représentation des habitants tant au niveau national que pour organiser la gestion de leurs propres intérêts.

  • Le loup en Charente est un livre qui remonte auxorigines d'une bête emblématique et source de nombreuses légendes. Les deux auteurs nous expliquent les liens qu'entretiennent les hommes et les loups. L'évolution durant l'Histoire de l'espèce, sa presque disparition, le loup dans les traditions charentaises et dans les légendes seront présents dans ce livre. Le loup est analysé sous toutes les coutures dans ce petit traité. Ce traité permet de tout savoir sur le loup en Charente.

  • Voici un guide illustré, pour découvrir la Vendée en anglais Le Puy du fou, les Sables d'Olonne, le Vendée globe, la mer et les rivages, la Vendée ne se résume pas qu'à cela.
    Ce département contient bien d'autre richesses avec des paysages diversifiés, une histoire singulière et une identité forte.
    En passant du haut-Bocage au littoral, du Marais Breton au Marais Poitevin, l'auteur nous entraîne sur des sites incontournables mais aussi dans des lieux plus méconnus, voire insolites. Vous partirez sur les traces des moines qui ont fait émerger le Marais Poitevin, sur les lieux de vie et de mort d'Aliénor d'Aquitaine et de Clemenceau ou encore de Barbe Bleue et de Richelieu.

  • Inspecteur des monuments historiques pendant 25 ans, Prosper Mérimée a très largement participé à la sauvegarde du patrimoine français. C'est à lui que nous devons la restauration de nombre de monuments. Son action a particulièrement bénéficié au Poitou puisque c'est grâce à son engagement et son travail que des monuments comme la tour de Saint-Porchaire de Poitiers, les fresques de Saint-Savin et les églises de Airvault et Melle font encore aujourd'hui la fierté du patrimoine français. Ce bel ouvrage est un important travail de mémoire, en hommage à cet homme et aux édifices de la région.
    Jean-Noël Delétang vit à Tours depuis vingt ans où il a enseigné l'histoire et l'histoire des arts. Désormais, c'est l'écriture qui occupe son temps : textes historiques, nouvelles... Aujourd'hui le polar lui procure un vrai plaisir et ancre dans le paysage de la Touraine les aventures de son héros, fan comme lui de chanson française et particulièrement de Brassens.

empty