Points

  • Après l'accumulation d'horreurs de la première moitié du XXe siècle qui avaient conduit « l'Europe en enfer », les années 1950 à 2018 apportèrent la paix et une prospérité relative à la majeure partie de l'Europe.

    Malgré d'immenses progrès économiques, l'Europe était désormais un continent divisé, vivant sous une menace nucléaire. Ses habitants perdirent la maîtrise de leur destin, dicté par la guerre froide qui opposait les États-Unis et l'URSS, et se trouvèrent « précipités » dans une série de crises qui menaçaient de les faire basculer dans la catastrophe. Il y eut aussi des succès éclatants : la dissolution du bloc soviétique, la disparition des dictatures et la réunification de l'Allemagne. L'accélération de la mondialisation, la dérégulation financière, la naissance d'un monde multipolaire, la révolution des technologies de l'information ont fait entrer l'Europe dans une nouvelle ère de fragilités et d'incertitudes.

    Puisant ses exemples à travers tout le continent, ce livre remarquable éclaire puissamment l'histoire du temps présent et jette un regard prudent sur notre futur.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Voici Une histoire de la guerre, dans tous ses aspects et toutes ses dimensions, depuis l'essor des États-nations au début du XIXe siècle jusqu'à la quasi-disparition actuelle des affrontements interétatiques.

    En deux siècles et demi, l'expérience concrète de la guerre a profondément changé : fin des batailles traditionnelles, utilisation d'armes de plus en plus meurtrières, mobilisation des fronts intérieurs, y compris parfois les femmes et les enfants. À mesure où disparaissait la frontière entre combattants et non-combattants, les civils sont devenus des cibles à part entière des bombardements, blocus, massacres, génocides et épurations ethniques.

    Sans négliger la stratégie et les chefs de guerre, cet ouvrage explore à parts égales le front et l'arrière, les conflits et leur impact sur les sociétés et l'environnement, la mobilisation des institutions politiques et militaires, de l'économie, des affects et des croyances, ou encore les violences sur les corps et les esprits, en proposant de grandes traversées thématiques de longue durée.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Mark Mazower s'emploie à démythifier l'idée trop agréable, et qui n'est pas sans danger, selon laquelle l'Europe est le continent par excellence de la démocratie, des valeurs de paix et de coopération, d'une diplomatie transparente et multilatérale. Dans l'histoire du XXe siècle européen, il met en lumière la fragilité de l'adhésion des populations européennes et de leurs leaders à la démocratie, tant dans l'entre-deux-guerres que pendant la guerre froide et après. Il nous rappelle nombre d'horreurs propres à l'Europe que nous nous plaisons souvent à oublier. Et il nous offre une histoire qui saisit le continent dans son entier, puisant ses exemples tant en Hongrie ou au Danemark qu'en Allemagne ou en France, et déployant devant nous les grands événements politiques et l'évolution des sociétés depuis la fin de la Première Guerre mondiale.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Cet ouvrage explore Paris dans toutes ses dimensions, politiques et sociales, quotidiennes et culturelles, symboliques ou imaginaires. Il s'agit de comprendre comment coexistent, mais plus souvent se heurtent plusieurs mondes et plusieurs époques sur un territoire toujours trop contraint malgré ses élargissements. Grâce aux images et aux témoignages du temps largement cités ou reproduits, on y saisit comment Parisiens et Parisiennes, natifs et nouveaux venus, classes dominantes et classes dominées, classes moyennes et citoyens mobilisés rêvent ou réalisent plusieurs formes urbaines, toujours décalées face aux besoins et aux urgences du temps. Tout prend une nouvelle ampleur dans cette capitale des révolutions et des ruptures, des modes et des cultures d'avant-garde, à la fois archaïque et moderne, toujours inquiète et inquiétante par sa masse humaine et ses tensions récurrentes. De l'invasion de 1814 au conflit de 1914, Paris se reconfigure sans cesse, fascine et fait peur jusqu'à l'autodestruction de 1871, suivie des renaissances flamboyantes de fragiles belles époques.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Capitale diplomatique de l'empire du Milieu au tournant du xxe siècle, Tianjin suscite la convoitise de toutes les puissances de la planète en quête de concessions territoriales. L'audacieux vice-roi Li convertit alors le siège de son pouvoir en un laboratoire de la « modernité » urbaine. La guerre des Boxeurs durant l'été 1900 transforme brutalement la ville en une commune insurrectionnelle : des quartiers entiers sont détruits et de nombreux civils chinois sont massacrés. Avec la volonté affichée de moderniser Tianjin et sa région, les puissances étrangères fondent le premier gouvernement international de l'époque contemporaine. Pierre Singaravélou offre une vision renouvelée des origines de la mondialisation actuelle qui fut, dès le début, une coproduction entre puissances européennes, asiatiques et états-unienne.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le Creuset français est désormais un « classique » sur l'immigration. Dans le débat passionnel que suscite ce thème, Gérard Noiriel fait entendre la voix de l'histoire et de la raison. Il propose de rendre compte de l'immigration dans son ensemble, sans s'en tenir aux seuls cas particuliers. L'immigration n'est pas un fait extérieur mais un problème interne à la société française contemporaine.

    Prendre au sérieux la diversité des origines de la population actuelle de la France, c'est adopter un autre point de vue sur son passé, c'est écrire autrement son histoire, en tentant d'analyser à nouveaux frais les impensés de la politique républicaine : quelle place faire à la question des « origines », au « sentiment d'appartenance » ? Quel rôle jouent le déracinement et les déracinés dans la constitution d'une société ? Quelles relations instaurer entre l'État et les individus ?

    En stock

    Ajouter au panier
  • Mais où sont passés les Indo-Européens ? On les a vus passer par ici, depuis les steppes de Russie, ou par là, depuis celles de Turquie. Mais qui sont les Indo-Européens ? Nos ancêtres, en principe, à nous les Européens, un petit peuple conquérant qui, il y a des millénaires, aurait pris le contrôle de l'Europe et d'une partie de l'Asie jusqu'à l'Iran et l'Inde, partout où, aujourd'hui, on parle des langues indo-européennes.

    Mais les Indo-Européens ont-ils vraiment existé ? Est-ce une vérité scientifique, ou au contraire un mythe d'origine, celui des Européens, qui les dispenserait de devoir emprunter le leur aux Juifs, à la Bible ?

    Jean-Paul Demoule propose dans ce livre iconoclaste de s'attaquer à la racine du mythe, à ses détournements aussi, comme la sinistre idéologie aryenne du nazisme, qui vit encore. Il montre que l'archéologie la plus moderne ne valide aucune des hypothèses proposées sur les routes de ces invasions présumées, pas plus que les données les plus récentes de la linguistique, de la biologie ou de la mythologie.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Sans équivalent par son approche de longue durée (des lendemains de la Révolution jusqu'à nos jours), cette somme retrace l'histoire de la France contemporaine au prisme des idées qui l'ont transformée et qui s'y sont affrontées. S'efforçant de combiner tout à la fois les approches sociales, culturelles, politiques et symboliques, portant une attention particulière aux espaces de production et de diffusion des idées, elle donne à lire une histoire de la vie intellectuelle entièrement décloisonnée et renouvelée.

    Ce premier tome couvre une période qui s'étend de 1815 à 1914. À la conquête des libertés d'expression et à l'imbrication forte entre monde intellectuel et champs politique et religieux (1815-1860) succède une phase d'autonomisation collective des intellectuels qui luttent entre eux pour définir les valeurs d'une société en pleine mutation (1860-1914).

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le Japon est l'archipel des contrastes. Terre de traditions, il est à la pointe des innovations. Pays introverti, il s'inspire des apports étrangers. Société frugale, il devance en richesse par habitant les États-Unis et l'Europe occidentale.
    Dans le tome 1, Des origines à 1945, Edwin O. Reischauer fournit les clés historiques qui permettent de comprendre le Japon contemporain.
    Le tome 2, De 1945 à nos jours, avec les compléments apportés par Richard Dubreuil, décrit l'accession du Japon au rang de puissance planétaire.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Sans équivalent par son approche de longue durée (des lendemains de la Révolution jusqu'à nos jours), cette somme retrace l'histoire de la France contemporaine au prisme des idées qui l'ont transformée et qui s'y sont affrontées. S'efforçant de combiner tout à la fois les approches sociales, culturelles, politiques et symboliques, portant une attention particulière aux espaces de production et de diffusion des idées, elle donne à lire une histoire de la vie intellectuelle entièrement décloisonnée et renouvelée.

    Ce deuxième tome s'étend de 1914 à 1962 et se penche sur une période qui consacre la valeur de l'engagement des intellectuels dans les combats politiques de l'époque, de la Première Guerre mondiale à la guerre d'Algérie.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Sans équivalent par son approche de longue durée (des lendemains de la Révolution jusqu'à nos jours), cette somme retrace l'histoire de la France contemporaine au prisme des idées qui l'ont transformée et qui s'y sont affrontées. S'efforçant de combiner tout à la fois les approches sociales, culturelles, politiques et symboliques, portant une attention particulière aux espaces de production et de diffusion des idées, elle donne à lire une histoire de la vie intellectuelle entièrement décloisonnée et renouvelée.

    Ce troisième tome s'intéresse à la période la plus contemporaine (de 1962 à nos jours). Après l'effervescence des années 1960 et 1970, la déploration actuelle de la perte d'influence des intellectuels dans l'espace public masque les voies nouvelles d'expression des idées qui, jusqu'à aujourd'hui, ambitionnent de comprendre le monde, voire de le transformer.

    En stock

    Ajouter au panier
  • En quinze chapitres nourris des travaux les plus neufs en histoire, sociologie et sciences politiques, Ludivine Bantigny dresse un bilan éclairant des évolutions durant les quarante dernières années. Une histoire très contemporaine dont l'horizon est marqué par la mondialisation, le libéralisme économique et la conscience de crise. Quelle pertinence à réfléchir encore en termes nationaux au temps de l'apparent effacement des frontières ? De François Mitterrand à Emmanuel Macron, de la crise du creuset républicain aux conditions de travail, des genres de vie aux réflexions sur « l'omniprésent », ce livre fait la part égale au politique, aux transformations sociales et aux imaginaires, dans un monde devenu multipolaire. Une fois refermée la page des années 1968, une époque nouvelle est née. Elle n'est pas encore close. Ce volume affronte de plein fouet les défis de la contemporanéité, avec un ton personnel et engagé.

  • « Synthèse très réussie d'un demi-siècle de travaux historiques tant français qu'étrangers sur notre espace national. » Philippe Joutard, Le Matin « Nous tenons avec ce livre notre nouveau petit Lavisse, avec la gloriole républicaine en moins et la pudeur des vrais savants en plus. » Jean-Pierre Rioux, Le Monde « Pour tous ceux qui, soit par goût personnel, soit par obligation professionnelle, ont à connaître de l'histoire de la France, le Carpentier-Lebrun est actuellement la référence fondamentale et indispensable. » Jean Peyrot, Historiens et Géographes

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le Japon est l'archipel des contrastes. Terre de traditions, il est à la pointe des innovations. Pays introverti, il s'inspire des apports étrangers. Société frugale, il devance en richesse par habitant les États-Unis et l'Europe occidentale.
    Dans le tome 1, Des origines à 1945, Edwin O. Reischauer fournit les clés historiques qui permettent de comprendre le Japon contemporain.
    Le tome 2, De 1945 à nos jours, avec les compléments apportés par Richard Dubreuil, décrit l'accession du Japon au rang de puissance planétaire.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Pendant un demi-siècle, les États-Unis ont mené la guerre froide contre l'Union soviétique, défendu " le monde libre ", bâti un empire. Au monde entier, ils ont proposé un modèle de démocratie et de prospérité. Pourtant, cette domination ne s'est pas faites sans incertitudes. La guerre du Viêt-nam, les conflits raciaux, la contre-culture et le bouleversement des moeurs divisent et inquiètent. L'affaire du Watergate porte un rude coup aux institutions politiques. La confiance renaît avec l'élection de Ronald Reagan. L'effondrement de l'Union soviétique et le retour de la prospérité font des États-Unis la seule superpuissance de la planète. Serait-ce " la fin de l'histoire " ?
    Les attentats du 11 septembre 2001 démontrent le contraire. C'est désormais le terrorisme international qui menace la sécurité des États-Unis. Combien de temps durera cette guerre-là ?
    Le bilan d'une présidence de huit ans est indispensable au moment où George W. Bush quitte la Maison-Blanche. La guerre d'Irak, l'évolution de la société, l'état de l'économie nécessitent des explications, en évitant les jugements à l'emporte-pièce.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Dans les premières années du XVIIe siècle, une poignée d'Anglais s'établissent en Virginie et en Nouvelle-Angleterre. En 1945, les États-Unis sont devenus l'une des deux superpuissances. Comment, de quelques colonies misérables, la nation américaine a-t-elle jailli ? Pourquoi des dizaines de millions d'hommes et de femmes ont-ils traversé l'Atlantique pour immigrer en Amérique ? L'industrialisation du XIXe siècle cache-t-elle, derrière de formidables réussites, des réalités plus sombres, voire dramatiques ? Les Américains ont-ils tenu un rôle décisif dans les deux guerres mondiales du XXe siècle ? Franklin Roosevelt a-t-il créé, au milieu d'une dépression sans précédent, une société plus juste et plus humaine ?
    Autant de questions que les contemporains et nous-mêmes ne cessons pas de nous poser. La Déclaration d'indépendance, le melting pot, la statue de la Liberté, le rêve américain, les GI plantant la bannière étoilée sur l'île d'Iwo Jima, les grèves sanglantes, les taudis de New York, le Ku Klux Klan, la prohibition des boissons alcoolisées... Des images fortes qui dissimulent une histoire complexe et fascinante que les historiens américains n'ont pas fini d'écrire.

    En stock

    Ajouter au panier
  • « Ils ne sont pas si nombreux, ces témoins qui ont reçu la grâce de savoir exprimer d'eux-mêmes en faisant s'exprimer avant tout les autres » : ainsi François Maspero décrivait l'approche révolutionnaire de John Reed dans ses reportages publiés au début du siècle dernier.

    Au cours des grandes journées d'octobre 1917, John Reed a parcouru en toute liberté la « capitale rouge », recueilli les analyses des principaux acteurs politiques, et écouté le peuple de Petrograd dans les cercles qui se formaient, dès l'aube, sur les places publiques, à la porte des boulangeries, à l'intérieur des casernes. De retour aux États-Unis, il rassembla dans l'urgence l'essentiel de ses observations et revécut cette « aventure » humaine dont il apparaît encore, aujourd'hui, comme l'un des témoins les plus proches.

  • Longtemps après la chute du régime mussolinien, les historiens continuent de s'interroger sur la nature du phénomène fasciste. Parenthèse dans l'histoire de l'Italie ou point d'aboutissement d'une révolution manquée, échec des élites forgées par les batailles du Risorgimento ? Action concertée et logique des représentants du « grand capital » ou fruit suicidaire de la révolte « petite-bourgeoise » ? Comprendre le fascisme, c'est d'abord en rechercher la réalité vivante dans le jeu complexe et conflictuel des forces et des hommes qui sous-tendent ou combattent son action.

    En stock

    Ajouter au panier
  • L'histoire contemporaine du Moyen-Orient, loin de se résumer à des affrontements géopolitiques et des découpages territoriaux, s'écrit à partir du dernier tiers du xixe siècle au fil des réformes, des inventions et des révolutions.

    À travers les contributions de douze auteurs proposant, à partir de leurs spécialités, des forages à l'intérieur des sociétés du Moyen-Orient entre la fin du xixe siècle et les années 1980, nous faisons le pari d'écrire une synthèse qui ne soit pas une somme. Les femmes, les migrations, les minorités, les citadinités, la modernisation ou encore l'âge des révolutions : autant d'objets d'histoire sociale dans leur forme la plus ouverte, d'emblée politique, en ce qu'ils interrogent ce qui est affecté par le politique et ce qui, dans le monde social, affecte le politique. Autant de questions pour aujourd'hui.

    Espérons que ces voix multiples fassent apparaître un Moyen-Orient à la fois plus complexe et plus normal qu'il n'y paraît, où ni la guerre ni la dictature ne sont une fatalité.

  • L'originalité de cette synthèse repose sur un triple choix : traiter à parts égales Paris, province et colonies ; accorder toute leur place aux destins individuels des hommes et des femmes ; articuler l'histoire sociale et culturelle au récit politique.
    Il s'agit de rendre leur éclat, leur jeunesse et leur indétermination aux débats et aux choix d'une République qui mûrit dans une France transformée par une modernisation accélérée.
    Ce livre parle donc d'une société hantée par le spectre de la division et d'un régime qui se vit comme fragile et menacé. De 1871 à 1914, il raconte « le triomphe de la République », sans en occulter les limites ni en négliger les difficultés, mais en rendant justice tant à sa force combative qu'à son sens de la pédagogie et du consensus.

  • Le découvreur de la route maritime des Indes était un homme de petite noblesse, âpre et rude, qui mourut vice-roi des Indes. Le Portugal fit de lui un héros messianique. L'Occident inscrivit sa légende au chapitre flamboyant des « grandes découvertes ».
    La très attractive Asie des XVe et XVIe siècles prêta pourtant peu d'attention à ce marchand venu de l'Europe, continent marginal et mal connu. Sanjay Subrahmanyam raconte ici son aventure non pas depuis le pont supérieur des caravelles portugaises mais depuis la ville indienne de Calicut ou le quai de Malacca où l'attendaient les négociants indiens ou malais, chinois ou iraniens.
    Voici enfin traduite en français l'oeuvre magistrale de l'historien indien. Un livre plein de bruit et de fureur qui satisfera ceux que passionne une histoire désormais globale autant que les amateurs de récits d'aventure ou de voyage.
    Traduit de l'anglais par Myriam Dennehy.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Les aventures d'Astérix et les souvenirs des leçons d'histoire ont forgé dans nos esprits une image des Gaulois stéréotypée et contradictoire. Entre les guerriers indisciplinés et querelleurs, trop désunis pour résister à la conquête romaine de César, et les druides, prêtres et magiciens adeptes du sacrifice humain, il importait de rétablir la vérité.

    Jean-Louis Brunaux examine les principales idées reçues sur « nos ancêtres les Gaulois » : pour chacune, il recourt à une documentation précise et nourrie par les récentes découvertes de l'archéologie. La nouvelle image des Gaulois qui en ressort, pour être plus proche de la réalité historique, n'en est pas moins fascinante.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Partant de l'idée chère à Montesquieu qu'il est sain et tonique, pour un peuple, de se contempler au miroir que d'autres lui tendent, les auteurs se livrent à une vaste entreprise de remise en cause du récit national.
    De l'Histoire de France telle que des générations de manuels scolaires se sont plu à la raconter, ils ont retenu cinquante dates majeures et les ont soumises au regard d'historiens étrangers. Chacun d'entre eux revisite un événement fondateur ? d'Alésia à Mai 68, en passant par les batailles de Poitiers ou de Marignan- et contribue de la sorte à éclairer d'un jour nouveau notre destin collectif.
    En réintégrant ces moments successifs dans des dynamiques qui les dépassent, ce livre bouscule nos certitudes, nos chagrins rétrospectifs et nos fiertés patriotiques.

  • « Voici un livre qui [...] apporte des réponses aux questions que l'actualité pose aux Européens sur leur identité et l'avenir de leur continent. Arrivant à point nommé, ce livre obéit aussi à une nécessité indépendante des circonstances : il nous explique notre temps. » René Rémond.

    Jean Carpentier, Jean-Pierre Pautreau, Alain Tranoy, Élisabeth Carpentier, Jean-Pierre Arrignon, François Lebrun, Dominique Borne, Jean-Jacques Becker.

empty