Flammarion

  • La guerre contre Paris ; 1871 : l'armée met fin à la commune

    Robert Tombs

    • Flammarion
    • 10 Mars 2021

    Pourquoi les insurgés de la Commune ont-ils lutté ? Du côté de l'armée, qui étaient les soldats de Versailles ? Le bain de sang final, qui coûta la vie à 10 000 personnes au moins en quelques jours, s'explique-t-il par la fièvre des combats, ou s'agit-il d'une purge délibérée ?
    Ce livre analyse dans le détail l'épisode de la Commune, de l'écrasante défaite face à l'Allemagne à la répression sanglante de l'insurrection, en passant par la prise de Paris, quartier par quartier. Robert Tombs démontre avec conviction comment l'armée française a joué un rôle essentiel dans l'étouffement de ce soulèvement, qui s'est traduit par une explosion de haine des soldats paysans de l'armée des Versaillais à l'encontre de la population parisienne.
    Cet ouvrage de référence étudie avec précision les méthodes de répression d'une armée vouée à une restructuration et à un endoctrinement depuis 1870 et la défaite face à l'Allemagne.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Les Africains ; histoire d'un continent

    John Iliffe

    • Flammarion
    • 9 Février 2009

    John iliffe propose ici une histoire générale de l'afrique, des origines de l'humanité jusqu'à la fin de l'appartheid.
    Les africains ont colonisé une région particulièrement hostile du globe au nom de toute la race humaine. le peuplement du continent, la coexistence de l'homme avec son environnement, la construction de sociétés durables et la défense contre les agressions venues des régions les plus favorisées constituent les axes principaux de cette histoire. mais celle-ci est aussi marquée par les blessures et les cicatrices.
    En consacrant une longue analyse à l'esclavage, john iliffe montre ainsi que la souffrance se trouve au coeur de l'expérience africaine. contre cette souffrance, les africains ont élaboré des défenses qui leur sont propres : ils placent l'endurance, le courage et le sens de l'honneur au premier plan de toutes les vertus. telle est l'histoire exceptionnelle de populations exceptionnelles : celles du maghreb, de l'egypte, de l'ethiopie, de toute l'afrique noire - une communauté de destins qui lie en une seule histoire les tout premiers humains à leurs descendants d'aujourd'hui.

  • « Ce livre est le résultat de 22 500 kilomètres à vélo et quatre années en bibliothèque. C'est le guide historique que j'aurais voulu lire lorsque je me suis lancé à la découverte de la France ».
    Dans le sillage de Graham Robb, historien et cycliste chevronné, le lecteur découvrira un pays dont il ne soupçonnait pas l'existence. Il apprendra le sort tragique de l'homme qui cartographia le premier le mont Gerbier-de-Jonc ; l'issue cocasse de la bataille de Roquecézière, qui déchira en 1884 deux villages voisins de l'Aveyron ; ou encore les déboires linguistiques du grand Racine, qui eut toutes les peines du monde, lors d'un voyage en Provence, à se faire comprendre...

    En stock

    Ajouter au panier
  • La grande révolution chinoise ; 1800-1989

    John King Fairbank

    • Flammarion
    • 5 Février 2011

    La répression sanglante de la place T'ien-anmen est, sans doute, l'un des aboutissements d'une histoire tumultueuse qui a duré deux siècles : voilà ce que montre John King Fairbank dans ce livre.
    La « grande révolution chinoise » s'enracine peu après 1800, lorsque commence l'éveil de la Chine, émergeant d'un isolement séculaire sous la pression du monde extérieur (l'Occident, puis le Japon). La fin de la dynastie mandchoue, l'irruption des puissances étrangères, la révolution de 1911 et la première république chinoise, la guerre civile ont finalement conduit à la victoire d'un parti communiste issu d'une poignée d'hommes et de femmes qui avaient difficilement survécu à la chasse impitoyable des armées de Chiang Kaï-shek avant de triompher.
    Fairbank analyse enfin les quarante dernières années de la Chine sous le régime communiste, ses soubresauts (la création du nouvel État, le « Grand Bond en avant », la « Grande Révolution culturelle prolétarienne de Mao Tsetung ») et sa « modernisation » par Deng Hsiaop'ing.

  • Une histoire de Paris par ceux qui l'ont fait

    Graham Robb

    • Flammarion
    • 26 Août 2015

    Une vingtaine de récits mettant en scène des épisodes clés de la vie de personnages, célèbres ou oubliés, qui ont révolutionné l'histoire politique, urbanistique, culturelle, etc., de la capitale.

  • Quel sont les liens entre Charlemagne et le miel, Catherine de Médicis et l'artichaut ? Entre le cassoulet et la guerre de Cent Ans ou bien entre les prunes et la Deuxième Croisade ? Les aliments ont leur histoire et leurs légendes, intimement liées à la grande Histoire. Tel est le parti- pris des deux auteurs - l'un fromager, l'autre historienne -, qui nous invitent à un passionnant voyage gastronomique pour mieux revisiter le récit national.
    Notre cuisine est le fruit de multiples influences : pensons au vin romain, aux macarons italiens, au croissant autrichien ou encore à la choucroute mongole. La nourriture, depuis toujours au coeur d'enjeux politiques et culturels majeurs - comme l'attestent la « poule au pot » d'Henri IV ou le « pain de l'Égalité » des Républicains -, en dit long sur une société.
    Nos pratiques alimentaires contemporaines sont également questionnées : le végétarisme, l'engouement pour les légumes oubliés ou encore l'enthousiasme collectif pour le couscous. Un livre riche et alléchant, à déguster lentement ou à dévorer d'une seule bouchée.

  • Les mots et la terre ; les intellectuels en Israël

    Shlomo Sand

    • Flammarion
    • 5 Janvier 2010

    L'élaboration de l'idée de nation juive a débuté bien avant que le mouvement sioniste ne s'organise et s'est prolongée bien après la création d'lsraël.
    Shlomo Sand s'interroge sur la contribution des intellectuels juifs et israéliens à ce processus. II étudie un à un tous les mythes fondateurs de l'Etat d'Israël, à commencer par celui d'un peuple déraciné par la force, un peuple race qui se serait mis à errer de par le monde à la recherche d'une terre d'asile. Un peuple qui se définira donc sur une base biologique ou "mythico-religieuse ", connue l'attestent les termes d' " exil ", de "retour", de "montée" vers la terre d'origine, qui nourrissent toujours les écrits politiques, littéraires ou historiques israéliens.
    La majorité des intellectuels en Israël persistent à assumer depuis 1948 cet imaginaire ethno-national. Les premières fissures dans cette conception dominante m'ont fait leur apparition qu'au cours des années 1980, avec les travaux novateurs d'historiens que l'on a qualifiés de "post-sionistes". En miroir, Shlomo Sand s'interroge, à travers la figure de Bernard Lazare, " premier sioniste français", sur les racines du sionisme chez les intellectuels en France: c'est finalement a cane réflexion globale sur le statut de l'intellectuel dans nos sociétés que nous convie l'historien.

  • L'eglise et la societe dans l'occident medieval

    Southern R.W

    • Flammarion
    • 15 Août 2008

    Retracer l'histoire de l'église au moyen âge, c'est aussi faire l'histoire de la société européenne : de 700 à 1500 environ, huit siècles de changements virent s'ébaucher institutions et habitudes de pensée.
    L'église du moyen âge fut l'état dans la plénitude de ses pouvoirs tel que, parmi ses prophètes modernes, hegel lui-même l'avait à peine entrevu. l'église et la société étaient, en effet, si intimement liées que l'une ne pouvait changer sans que l'autre ne subît une transformation similaire. l'auteur de ce livre analyse les mécanismes sociaux de l'évolution religieuse en examinant notamment la papauté, les relations entre rome et byzance, le statut des évêques, ainsi que les différents ordres religieux, des bénédictins aux dominicains et aux franciscains.
    On trouvera ici l'histoire de la naissance et du déclin de l'un des grands idéaux de l'occident : l'idée d'une société humaine universelle - la societas perfecta - partie intégrante d'un univers ordonné par dieu dans le temps comme dans l'éternité, dans la politique concrète comme dans le monde des essences spirituelles.

  • Les Plantagenet

    Dan Jones

    • Flammarion
    • 22 Octobre 2015

    «Le Prince était ivre»... Ainsi commence l'histoire des Plantagenêts, cette famille hors-norme qui a fait les riches heures de notre Moyen Âge. Le premier du nom est angevin, mais qui s'en souvient encore trois siècles après ? Leur célébrité a dépassé les frontières de l'Anjou et la dynastie est entrée dans la grande histoire de l'Europe. C'est une famille au caractère trempé, marquée à ses débuts par l'un des hommes les plus puissants du XIIe siècle: Henri II Plantagenêt.
    Outre l'Angleterre et la Normandie dont il est déjà détenteur, il est devenu, en épousant Aliénor d'Aquitaine, le maître de la moitié de la France. Un vassal plus puissant que son roi, un vassal encombrant... Dans cette histoire épique, où les traîtres et les ambitieux ne semblent jamais trouver le sommeil, Dan Jones fait revivre sous nos yeux ces rois et reines aux prises avec le pouvoir. Inoubliable, Aliénor, deux fois reine, célèbre dans toute la chrétienté, joue sa partition jusqu'à ses derniers instants - elle meurt à 80 ans.
    De ses nombreux enfants, on se souvient de Richard Coeur de Lion, qui affronta Saladin lors de la troisième croisade et ne cessa de guerroyer contre son propre père. Célèbre aussi mais sans gloire pourtant, son frère jean sans Terre... Inlassables combattants, ils ont à leur palmarès les grandes batailles de ce temps: Bouvines, qui scelle la fin de la prédominance seigneuriale, Crécy, l'Ecluse, la première grande victoire navale anglaise.
    Avant les Tudors, les Plantagenêts ont façonné l'histoire anglaise et pourtant leur attachement à la France restera fort et singulier. Pour l'éternité, les fondateurs reposent à l'abbaye de Fontevraud...

  • L'Italie expliquée aux français

    Corrado Augias

    • Flammarion
    • 11 Septembre 2011

    Voici un livre enlevé, à la fois amer et enjoué, qui tente de mettre au diapason de la réalité l'idée que les Français se font de l'Italie. Entre deux pays voisins, que l'Histoire a plusieurs fois rapprochés, l'incompréhension est à peu près totale.
    Un grand Italien, qui aime et connaît la France, met les points sur les i. Parcourt l'Histoire ancienne et approfondit l'Histoire récente. Vous parle de Berlusconi et du Pape, de politique et de télévision, du goût de l'art et du goût de l'argent.

empty