Les réquisitoires du tribunal des flagrants délires

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Les réquisitoires du tribunal des flagrants délires  (préface François Morel) 

Liste

« Le Tribunal des Flagrants Délires fonctionnait exactement comme un vrai tribunal, à cette différence près que ses membres étaient volontairement caricaturaux alors que les vrais le sont malgré eux. Desproges tenait le rôle du ministère public. Pendant quelques semaines, des demi-vedettes et des quarts de star défilèrent dans le box des prévenus et le procureur les moucha pour leur plus grande satisfaction, tellement ils étaient ravis de passer à la radio. Puis, le succès de l'émission grandissant, de plus gros calibres demandèrent instamment à être jugés. Et à ce moment-là, Desproges devint carrément grandiose. Non seulement il ne tint absolument aucun compte de leur notoriété mais encore il se mit à tirer à balles réelles sur ses cibles, alors que jusque-là il n'avait utilisé que la grenaille. Pour la première fois à la radio, des gens aussi importants que Patrick Poivre d'Arvor, Jean d'Ormesson ou Daniel Cohn-Bendit, en prirent carrément plein la gueule sans pouvoir s'essuyer ». Bernard Morrot

Grand format
21.00 €
Ajouter au panier

Autres informations

  • EAN 9782021392890
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 396 Pages
  • Longueur 23 cm
  • Largeur 16 cm

Biographie

Pierre Desproges - 09/05/1939-18/04/1988 (Mort il y a 30 ans à l'âge de 49 ans) Francais France http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Desproges
Pierre Desproges est né le 9 mai 1939 à Pantin et mort le 18 avril 1988 d'un cancer. Il était célèbre pour son humour grinçant et ses sujets de plaisanterie inhabituels (la religion, la Seconde Guerre Mondiale et même sa propre maladie...). Comme il le disait : « On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. » Après avoir été journaliste à L'Aurore, il est devenu chroniqueur de l'émission télévisée Le Petit Rapporteur. Ses prestations avec Daniel Prévost étaient teintées de cynisme et d'humour noir. Il a ensuite été chroniqueur au Tribunal des flagrants délires et, sur France-Inter, a tenu une chronique hebdomadaire : Chronique de la haine ordinaire avant d'animer Les Parasites sur l'antenne avec Thierry Le Luron.ÿIl est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris (juste en face de Frédéric Chopin).

empty