Le noeud gordien (préface d'Eric Roussel)

À propos

Rédigé dans la foulée de Mai 1968, interrompu par son élection à la présidence de la République, cet essai politique d'envergure ne fut publié qu'après la mort de Georges Pompidou en 1974. Alors en disgrâce, le dauphin du général de Gaulle s'y livre à une réflexion puissante et souvent novatrice sur la France qu'il sait au croisement de son destin. Partant d'une analyse des événements de mai, il offre une série de chapitres thématiques (sur le gouvernement et les institutions, l'Université, le crépuscule du marxisme, l'économie...), avant de conclure par un manifeste volontariste mais lucide face à l'érosion annoncée des libertés fondamentales, corollaire d'une souveraineté individualiste sans tabous dont il prophétise l'avènement.
Cinquante ans après l'élection de Georges Pompidou à la présidence de la République, ce grand livre méritait une édition nouvelle. La voici, enrichie d'une préface substantielle d'Éric Roussel, son meilleur biographe.

« Le fascisme n'est pas si improbable, il est même, je crois, plus près de nous, que le totalitarisme communiste. À nous de savoir si nous sommes prêts, pour l'éviter, à résister aux utopies et aux démons de la destruction. »

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de France

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Biographie

  • Auteur(s)

    Georges Pompidou

  • Éditeur

    Perrin

  • Date de parution

    16/05/2019

  • EAN

    9782262078867

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    222 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty