Pour que vive Israël ; de l'idéologie de la mort à la civilisation : mon histoire

Traduction RAYMOND VOYAT  - Langue d'origine : ITALIEN

À propos

Non, magdi allam, le célèbre journaliste italien d'origine égyptienne qui fait scandale, n'a pas trahi la cause arabe en défendant le droit d'israël à exister.
Pas plus qu'en décidant - fait sans précédent pour un musulman - de se convertir au catholicisme à l'âge de 55 ans, baptisé par benoît xvi en personne en la basilique saint-pierre de rome. est-ce l'oecuménisme dans lequel il évolue dès l'enfance, au caire, en fréquentant des institutions catholiques italiennes ou en découvrant le judaïsme à la faveur d'un amour de jeunesse qui lui permettront de s'abstraire de la chape de plomb idéologique qui pèse sur le panarabisme initiée par nasser ? si la fin des années 1970 le voit en défenseur acharné de la cause palestinienne, les manipulations auxquelles se livrent arafat, le chef de l'olp, alliées aux opérations sanglantes du terrorisme mondial qu'il commandite, lui font très vite prendre conscience de la faillite morale de ce combat.
Question : peut-on exister en niant l'autre, en rejetant le juif, le chrétien, le prochain hors de l'humanité. doit-on être absolument arabe à ce prix ?.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde

  • EAN

    9782268066721

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    209 Pages

  • Longueur

    21.9 cm

  • Largeur

    13.9 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    275 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty