Mise en garde Mise en garde
Mise en garde
Mise en garde

Mise en garde

Traduction CORINNA GEPNER  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

Jeune écrivain engagé, Klaus Mann (1906-1949) a assisté à la montée en puissance du parti nazi puis à l'avènement d'Adolf Hitler. Dès le début, il multiplie textes et prises de paroles pour mettre en garde ses amis, ses lecteurs et toutes les bonnes volontés contre la barbarie et la guerre qui s'annoncent. Il assiste à la défaite de l'Allemagne « des poètes, des penseurs et des musiciens de génies », mais ne renonce pas à se battre, même quand il est contraint à l'exil puis déchu de sa nationalité. Car il ne s'agit pas d'une simple révolte de la jeunesse, de l'humiliation d'une guerre perdue ou du désespoir né de la crise écono- mique. Il s'agit au contraire de dénoncer une barba- rie nouvelle, une barbarie qui n'a besoin que de notre indifférence et de notre paresse pour prospérer. Une barbarie, surtout, qui menace le monde entier.
Alors que les livres et les articles prolifèrent aujourd'hui pour offrir analyses et réflexions nou- velles sur les attentats de janvier et de novembre 2015 à Paris, et sur leurs conséquences politiques, il nous semble plus urgent que jamais de relire Klaus Mann.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782752910660

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    60 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    0.7 cm

  • Poids

    122 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Klaus Mann

Klaus Mann (1906-1949), fils de l'écrivain Thomas Mann, neveu d'Heinrich Mann et frère d'Erika, est un intellectuel, adversaire précoce du nazisme. Il quitte l'Allemagne en 1934 pour les États-Unis d'Amérique et est déchu l'année suivante de sa nationalité. Son œuvre est aujourd'hui considérée comme une des plus importantes de la littérature allemande. Libretto a publié sa correspondance avec Stefan Zweig ainsi que son recueil de nouvelles Speed, alors que Contre la barbarie et Point de rencontre à l'infini sont publiés chez Phébus. Il se suicide à Cannes en 1949.

empty