Dix jours qui ébranlèrent le monde (préface Ewa Bérard)

Traduction VLADIMIR POZNER 

À propos

« Ils ne sont pas si nombreux, ces témoins qui ont reçu la grâce de savoir exprimer d'eux-mêmes en faisant s'exprimer avant tout les autres » : ainsi François Maspero décrivait l'approche révolutionnaire de John Reed dans ses reportages publiés au début du siècle dernier.

Au cours des grandes journées d'octobre 1917, John Reed a parcouru en toute liberté la « capitale rouge », recueilli les analyses des principaux acteurs politiques, et écouté le peuple de Petrograd dans les cercles qui se formaient, dès l'aube, sur les places publiques, à la porte des boulangeries, à l'intérieur des casernes. De retour aux États-Unis, il rassembla dans l'urgence l'essentiel de ses observations et revécut cette « aventure » humaine dont il apparaît encore, aujourd'hui, comme l'un des témoins les plus proches.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de l'Europe > Russie

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Entre-deux-guerres

  • EAN

    9782757869802

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    478 Pages

  • Longueur

    17.9 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    3.6 cm

  • Poids

    313 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

John Reed

John Reed (1887-1920) est un journaliste et militant communiste américain. En 1914 il devient correspondant de guerre pour le Metropolitan Magazine et assiste entre autres à la révolution mexicaine dont il témoigne dans son livre intitulé Le Mexique insurgé, d'où est tiré Pancho Villa. Il meurt à Moscou, victime du typhus.

empty