À propos

L'expression « travail social en Europe » mériterait d'être écrite au pluriel, tant il est vrai que toute tentative d'appréhender le travail social européen comme un tout se heurte à des particularismes hérités des histoires et des cultures locales. Cependant, le développement du travail social au sein des États européens suit une logique presque uniforme, en fonction des régimes politiques en vigueur. Le travail social a évolué au même rythme que la transformation sociale et politique qui a affecté un certain nombre de ces États.
Les disparités en termes de formation sont nombreuses au sein des États européens. L'enseignement du travail social en Europe est enraciné dans des législations et des systèmes sociaux différents selon les pays. Il présente néanmoins certaines structures similaires qui produisent des diplômes plus ou moins identiques. Les savoirs fondamentaux ne diffèrent pas beaucoup, mais la variété se trouve dans la durée de la formation, l'organisation et les stages.
Cet ouvrage est aujourd'hui le seul en France qui traite de manière aussi complète la question du travail social en Europe et qui soit rédigé par des spécialistes de chaque pays. Destiné aux enseignants, étudiants et professionnels de l'intervention sociale, il met en lumière les évolutions récentes du travail social dans 15 pays européens.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Travail social / Aide sociale


  • Auteur(s)

    Emmanuel Jovelin, Laurent Lienard

  • Éditeur

    Ecole Des Hautes Etudes En Sante Publique

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    09/06/2022

  • Collection

    Politiques Et Interventions Sociales

  • EAN

    9782810910595

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    324 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    520 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Emmanuel Jovelin

Emmanuel JOVELIN est professeur des universités en sociologie à l'Université de Lorraine (Metz). Ses recherches portent sur les relations difficiles basées sur l'intersubjectivité. Il travaille en particulier sur l'ethnicisation des rapports sociaux, les conduites déviantes et de l'intervention sociale.

empty