Guerre civile irakienne ; ordres partisans et politiques identitaires à Kirkouk (2003-2020)

À propos

Le gouvernorat de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, est l'une des provinces les plus touchées par la guerre depuis des décennies, bien avant l'invasion américaine de 2003. Il a notamment été au centre de la question kurde. Il constitue donc l'un des meilleurs points d'observation des transformations de la société irakienne, et notamment du rôle qu'y jouent les partis politiques, à la fois producteurs de violence et intermédiaires obligés entre la population et les institutions étatiques. Ces partis mettent en oeuvre des politiques d'ingénierie démographique et imposent de nouvelles hiérarchies identitaires. Leurs réseaux militants détournent les ressources de l'État, lequel reste l'enjeu majeur des affrontements. Enfin, la guerre contre Daech, à partir de juin 2014, a radicalisé leurs projets et intensifié le conflit, conduisant paradoxalement à un retour de l'Etat par le biais des milices.
En analysant minutieusement les dynamiques locales, ce livre, fruit de plusieurs années de recherche de terrain, dépasse les lectures communautaristes ou géopolitiques du conflit irakien qui tendent aujourd'hui à prévaloir. Il apporte une contribution originale et importante au débat sur la place de la guerre dans la formation de l'Etat.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire du Maghreb et du Moyen-orient

  • EAN

    9782811127428

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    412 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Poids

    100 g

  • Distributeur

    Karthala

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty