Bordeaux et la Gironde dans l'après-guerre ; de l'armistice à la paix (novembre 1918-été 1921)
Bordeaux et la Gironde dans l'après-guerre ; de l'armistice à la paix (novembre 1918-été 1921)

Bordeaux et la Gironde dans l'après-guerre ; de l'armistice à la paix (novembre 1918-été 1921)

(Directeur),

À propos

Bordeaux et la Gironde ont participé intensivement à l'effort de guerre.
Mais il faut réorienter le système productif vers l'économie de paix, réintégrer les soldats démobilisés, gérer les nombreux réfugiés et renouer avec une politique sociale. Le départ des troupes américaines laisse derrière elles des installations (logements, industries) considérables. On discute de la compétitivité du port, de la réouverture internationale du négoce du vin et de la remise à niveau des services publics. Mais il faut d'abord renouveler le processus démocratique, d'où une série d'élections locales et nationales (avec une majorité clémenciste) et l'apparition de nouvelles figures (comme Mandel).
Malgré l'épidémie de grippe espagnole, les responsables renouent avec une politique culturelle, tandis que l'Université redéfinit ses missions.
Grâce à des fonds d'archives publics ou privés et à la presse, des approches novatrices enrichissent la perception de la confrontation entre l'histoire nationale et l'histoire locale, en donnant un sens aux initiatives girondines.
Cet ouvrage fait suite à :
- Bordeaux, grand port industriel au xixe siècle ;
- Bordeaux et la Gironde dans la guerre économique en 1914-1919.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Entre-deux-guerres

  • EAN

    9782846545532

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    436 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    15.8 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    682 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Illustré   Broché  

empty