Mots du libraire

  • Celle qu'il attendait

    Baptiste Beaulieu

    • Fayard
    • 5 Mai 2021

    Eugénie D déborde d'imagination et de projets farfelus pour s'isoler d'un monde qui l'effraie. Elle sait les hommes prompts à arracher les ailes des femmes.Joséphin, chauffeur de taxi mutique, est né dans un pays en guerre. Il charrie sa maigreur et sa méfiance des hommes. Pour oublier sa mélancolie, il tourne la terre sous ses mains à l'infini.Leurs vies basculent quand ces deux empotés magnifiques se croisent sur un quai de gare.Une rencontre improbable, une histoire d'amour hors du temps. Avec beaucoup de poésie et d'originalité,Baptiste Beaulieu tisse le destin fantastique de ces deux êtres dont les fêlures se répondent comme par magie.

    Coup de coeur

    « Je me suis fait eu ! » (avec la faute d’accord et un sourire béat en prime) serait un bon résumé de ce roman.

    Une histoire d’amour, une rencontre, comme on en trouve dans tous les débuts de comédies romantiques classiques. Vraiment, Baptiste Beaulieu m’avait habitué à mieux et … « Je me suis fait eu ». Si des lieux communs de notre imaginaire romantique sont invoqués ici c’est pour mieux les tordre, les pétrir, les remodeler. En finition vous vous retrouverez avec une idée pure, simple, débarrassée du superflu : l’amour. De soi. De l’autre. 

    Et parce que rarement un auteur aura été aussi en empathie avec les femmes, avec leurs douleurs, leurs peurs, leur image et leurs victoires, je ne peux que dire : « je me suis fait eu et je vous dis merci. »

    Sara

  • L'amazone verte

    Elise Thiébaut

    • Charleston
    • 9 Mars 2021

    « Je m'appelle Françoise d'Eaubonne et j'ai inventé trois mots qui disent tout de ma vie : phallocrate, écoféminisme et sexocide. » Penseuse de génie, écrivaine prolifique et militante radicale, Françoise d'Eaubonne (1920-2005) a donné forme à elle seule, dès le milieu du xxe siècle, à tous les grands principes qui traversent le féminisme contemporain. Pourtant, malgré une reconnaissance internationale, elle est tombée dans l'oubli de la mémoire collective française.

    Sous la plume d'Élise Thiébaut, l'intime et le politique se mêlent pour donner chair à une femme hors du commun. Un portrait passionnant et sans tabou, plus indispensable que jamais, qui éclaire à la fois le génie et les dimensions les plus subversives de cette pionnière de l'écoféminisme.

    Coup de coeur

    Évoquer le nom de Jeanne d’Eaubonne soulève deux questions. La première : que n’a-t-elle pas été ? Féministe avant la lettre, créatrice du mot phallocrate, résistante, pour l’indépendance de l’Algérie, aux premières loges de mai 68, supportrice de ce qui deviendra les premiers mouvements pour la cause LGBT en France, la première à avoir posé les bases de l’écoféminisme (avant Vandana Shiva), écoterroriste, biographe, essayiste, autrice jeunesse et de Science-Fiction … La seconde : comment avec un tel curriculum vitae, son nom, du moins en France a-t-il pu bien être oublié ? Elise Thiébaut tente de trouver une réponse en se faisant biographe cette femme tout en paradoxes. Plus que des mémoires, c’est un pan du XXe siècle que l’écrivaine de Ceci est mon sang nous partage avec justesse et humour.

    Sara

  • Un jour, je serai pompier

    Quentin Gréban

    • Mijade
    • 3 Septembre 2020

    Pas de doute, quand Oscar sera grand, il sera pompier. Au coin d'une rue, il voit de la fumée et sort aussitôt sa lance à incendie. Mais quelle catastrophe:
    Oscar a éteint les bougies d'un gâteau d'anniversaire!
    Oscar, lui, est très fier de son exploit, et ne doute pas de son talent. Il file à la recherche d'une autre mission.
    - Une histoire tendre et rigolote, d'un petit pompier qui enchaîne les catastrophes, mais ne manque pas de courage et d'humour.

    Coup de coeur

    Oscar, son rêve, c’est de devenir pompier. Il l’a dit : « Un jour, je serai pompier ». Mais s’il a du courage à revendre et beaucoup d’énergie, il lui reste beaucoup de choses à apprendre. Oscar est plein de bonne volonté mais les maladresses arrivent toujours avec lui.

    Jeunesse

  • Petit indien

    Quentin Gréban

    • Mijade
    • 19 Mars 2020

    Petit Indien est impatient, il va recevoir son surnom d'Indien. Pour cela, il doit accomplir un exploit avant la tombée du jour. Comment prouver sa valeur et sa force ? Il ne voudrait surtout pas être surnommé fourmi riquiqui.
    Pourtant, ce n'est pas facile d'être un indien courageux, surtout quand on cherche trop loin. On a souvent bien plus de talent en soi qu'on ne le croit. Les petits défis font les grands exploits !

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur

    Petit Indien doit accomplir la chose la plus extraordinaire avant le coucher du soleil s’il veut mériter son nom d’indien. Mais Petit Indien est maladroit et accumule les maladresses. Lui qui rêvait de s’appeler Ours-Courageux ou Tonnerre-de-Feu, il se rapproche plutôt de Fourmi-Riquiqui ou Prout-de-Bison.  Mais, c’est sans compter sur ces petits exploits qu’il a fait sans s’en apercevoir.

    Jeunesse

  • Charlie

    Quentin Gréban

    • Mijade
    • 16 Mai 2019

    Charlie, le tout jeune shérif de Cactus-Valley, vient de perdre sa première dent. Du coup, il zozote ! Mais les voleurs n'ont qu'à bien se tenir, car il est le Férif le plus rapide de l'OueFt !

    Un texte drôle, rempli de quiproquos, sur un adorable shérif qui a bien du mal à se faire respecter parce qu'il zozote.

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur

    9782807700703 Charlie est le tout jeune shérif de Cactus Valley, mais manque de bol pour lui, il a perdu sa première dent, et… il zozote. Il zozote tellement que personne ne le prend au sérieux et chacun y va allègrement pour braquer la banque ou tricher au Saloon. Pourtant, quand Jack le Cornu, le plus terrible des bandits débarque et se moque ouvertement de lui, sa dent perdue s’avère très utile.

    Jeunesse

  • Les filles de la chance t.1

    Charlotte Nicole Davis

    • Albin michel
    • 9 Juin 2021

    Aster, la protectrice.
    Violette, la favorite.
    Tanny, la bienveillante.
    Mauve, la combattante.
    Clémentine, l'étincelle.
    À Arketta, on les appelle « Les filles de la Chance ».
    Leur « chance », c'est d'avoir été vendues, enfants, à la maison de bienvenue.
    D'avoir été marquées et emprisonnées comme des animaux.
    Le jour où l'une d'entre elles tue accidentellement un homme, signant leur perte à toutes, les jeunes filles n'ont d'autre choix que de fuir. Traversant un pays désolé où l'injustice règne en maître, elles fuient en quête de liberté, de renouveau, d'espérance.
    Pour survivre, il leur faudra bien plus que de la chance...
    Prenez garde à ne pas les sous-estimer, vous pourriez bien y perdre la vie...

    Coup de coeur

    À Arketta, elles sont les « Filles de la Chance ». Enfants, elles ont été vendues à la maison de bienvenue qui les a marquées d’une faveur. Le jour où l'une d'entre elles tue accidentellement un homme, les jeunes filles fuient, sans autre choix pour survivre. Dans leur fuite, elles traverseront un pays désolé en quête de liberté, d'espérance ; un pays où l'injustice règne. Pour survivre, il leur faudra bien plus que de la chance. Les filles de la chance est un roman fort et prenant pour ados / jeunes adultes. On y découvre un monde à cheval entre Western et fantasy, où le fait d’être Sang-de-Poussière et femme relègue au dernier rang, pour le plaisir des autres. Les cinq héroïnes que l’on suit sont touchantes, attachantes, et leur quête effrénée pour leur survie va nous emmener loin dans une aventure où de nouvelles perspectives les attendent mais où n'importe qui peut les renvoyer à la case départ. Un roman fort et bien construit à découvrir !

    Jeunesse

  • L'échange scolaire

    L. Karol, Claude K. Dubois

    • Mijade
    • 17 Juin 2021

    Dans le cadre du programme «?Découvrons-nous, faisons la paix?», l'école Charles Perrault et l'école La Fontaine organisent un échange scolaire. Chaque famille Chaperon échangera son enfant avec une famille Loup durant une semaine. Les jeunes sont invités à partager leur journée chaque soir avec leurs parents. Laissez Maxime Loup et Lison Chaperon vous raconter ces quelques jours dépaysants?!

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur

    « - Tu sais, Maxime, nous, les Chaperons, sommes végétariens » Vous croyez que c’est une façon de dire qu’à la chasse, ils ne sont bon à rien ? » Comme tous les ans, dans le cadre du programme « Découvrons nous, faisons la paix », enfants Loup et Chaperon partent en échange scolaire chez les uns les autres pour mieux se connaitre. Lison Chaperon intègre donc la famille de Maxime Loup, et Maxime Loup, celle de Lison Chaperon. Au programme ? Des ateliers galettes, des parties de cache-cache et des histoires qui finissent mal au coin du feu ; le tout parsemé de clins d’œil à la Mère Michèle et aux Trois petits cochons. Un roman drôle pour les jeunes lecteurs !

    Jeunesse

  • Merci les plantes !

    Machael Holland

    • Gallimard-jeunesse
    • 18 Mars 2021

    Coup de coeur

    Merci les plantes est un très chouette documentaire sur le monde végétal à destination des enfants. Découpé en quatre parties, on y découvre l’importance des plantes et l’anatomie d’une fleur, parmi tant d’autres. Le tout accompagné par des illustrations très colorées, et agrémenté de petites activités à faire chez soi ! D’ailleurs, saviez-vous que le Coco de Mer (Lodoicea) est la plus grosse graine du monde et peut peser jusqu’à 22kg ? Un joli documentaire à découvrir !

    Jeunesse

  • Les 50 meilleurs films que vous ne verrez jamais

    Hull Joshua

    • Huginn & muninn
    • 24 Septembre 2021

    Certains étaient trop bizarres pour être vraiment réalisables, comme Batman contre Godzilla. D'autres ont laissé la place à des films différents par le truchement d'un brusque changement de direction, comme le Old Boy de Steven Spielberg interprété par Will Smith. Quelques-uns sont des chefs-d'oeuvre en gestation qui finiront peut-être par voir le jour, tels Les Montagnes hallucinées de Guillermo del Toro. Et puis il y a aussi La Petite Sirène de Sofia Coppola, Total Recall de David Cronenberg, Le Seigneur des Anneaux de Stanley Kubrick avec Les Beatles... et bien d'autres encore.
    Tous n'ont jamais vu le jour et c'est leur non-conception que le cinéaste et scénariste Joshua Hull raconte en détails dans cet ouvrage plein d'humour et d'érudition. Pour l'occasion, des illustrateurs du monde entier ont réalisé les affiches de ces longs-métrages qui n'existent pas, pour imaginer le temps d'une image à quoi aurait pu ressembler Catherine Zeta-Jones en Cléopâtre, Anthony Hopkins en Jack l'Éventreur ou Keanu Reeves en Plastic Man.
    Voici les 50 meilleurs films que ne verrez jamais !

    Coup de coeur

    C’est triste mais comme le titre l’indique nous ne verrons jamais ces films. Par contre il est extrêmement stimulant d’imaginer à quoi ils auraient pu ressembler, et le livre nous y aide. Des projets complètement fous qui ne verront jamais le jour. Sous cette forme en tout cas.

    Benjamin

  • La voyageuse de nuit

    Laure Adler

    • Librairie generale francaise
    • 6 Octobre 2021

    C'est un carnet de voyage au pays que nous irons tous habiter un jour, cette contrée qu'on ne sait comment nommer : la vieillesse ? Les mots se dérobent. Aurait-on honte, dans notre société, de prendre de l'âge ?
    Plus de cinquante après l'ouvrage magistral de Simone de Beauvoir sur la vieillesse, je tente de faire éprouver ce qui est l'essence même de notre finitude.
    Ce livre n'est en aucun cas un guide pour bien vieillir, mais la description subjective de ce que veut dire vieillir, ainsi qu'un cri de colère contre ce que la société fait subir aux vieux. La vieillesse demeure un impensé. Simone de Beauvoir avait raison : c'est une question de civilisation. Continuons le combat !
    L. A.

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur

    Pour ceux qui avaient raté sa sortie en grand format il est désormais temps de se rattraper avec le poche. Dans cet ouvrage, Laure Adler parle de la vieillesse. Qu’est-ce que c’est, comment chacun la vit et comment les sociétés ont traité leurs “vieux”? Un ouvrage qui s’adresse à tous car il n’y a pas d’âge pour se sentir vieux.

    Benjamin

  • Ceux qui restent ; faire sa vie dans les campagnes en déclin

    Benoît Coquard

    • La decouverte
    • 17 Octobre 2019

    Qui sont ces hommes et ces femmes qui continuent d'habiter dans les campagnes en déclin ? Certains y fantasment le « vrai » peuple de la « France oubliée », d'autres y projettent leur dégoût des prétendus « beaufs » racistes et ignorants. Mais « ceux qui restent » se préoccupent peu de ces clichés éculés. Comment vit-on réellement dans des zones dont on ne parle d'ordinaire que pour leur vote Rassemblement national ou, plus récemment, à l'occasion du mouvement des Gilets jaunes ?
    Parmi les nouvelles générations, ils sont nombreux à rejoindre les villes pour les études, puis il y a ceux qui restent, souvent parce qu'ils n'ont pas les ressources nécessaires pour partir. Ceux-là tiennent néanmoins à ce mode de vie rural et populaire dans lequel « tout le monde se connaît » et où ils peuvent être socialement reconnus. Comment perçoivent-ils alors la société qui les entoure ? À qui se sentent-ils opposés ou alliés ?
    À partir d'une enquête immersive de plusieurs années dans la région Grand-Est, Benoît Coquard plonge dans la vie quotidienne de jeunes femmes et hommes ouvriers, employés, chômeurs qui font la part belle à l'amitié et au travail, et qui accordent une importance particulière à l'entretien d'une « bonne réputation ».
    À rebours des idées reçues, ce livre montre comment, malgré la lente disparition des services publics, des usines, des associations et des cafés, malgré le chômage qui sévit, des consciences collectives persistent, mais sous des formes fragilisées et conflictuelles. L'enquête de Benoît Coquard en restitue la complexité.

    Coup de coeur

    Une grande étude sociologique qui donne à voir qui sont ceux qui grandissent et restent vivre à la campagne.

    Benjamin

  • Blue period t.1

    Tsubasa Yamaguchi

    • Pika
    • 20 Janvier 2021

    Yatora est un lycéen studieux à qui tout réussit. Pourtant, il ressent depuis toujours une impression de vide en lui. Jusqu'au jour où, par hasard, il tombe sur un tableau qui le subjugue littéralement... Très vite, Yatora réalise que peindre est le seul moyen de faire passer ses émotions et de se révéler. Cet événement le pousse à se livrer corps et âme à la peinture pour tenter le concours d'entrée de la plus sélective des écoles de Beaux-arts !

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur

    Qui est-on vraiment ? L’art est un supplément d’âme indéniablement présent dans ce manga. Exprimer la force d’un sentiment avec un regard personnel, se découvrir soi -même à travers et trouver l’exaltation, Yatora, lycéen talentueux et populaire mais sans passion en fait l’expérience en participant à un cours de dessin. Celui-ci lui ouvre les yeux : c’est décidé, il fera une école d’art. Mais pour cela, il a du pain sur la planche ! 

    Amandine

  • Entre les lignes

    Baptiste Beaulieu, Dominique Mermoux

    • Rue de sevres
    • 12 Mai 2021

    Lorsqu'il découvre dans une vieille malle trois carnets renfermant des lettres d'amour, le père de Baptiste sombre dans une profonde mélancolie. Baptiste, lui, tombe des nues : Moïse, son grand-père, y raconte toute l'histoire de sa vie. Plus incroyable encore, Moïse adresse son récit à une inconnue : Anne-Lise Schmidt. Naviguant entre les grands drames du xxe siècle et des témoignages d'aujourd'hui glanés dans une tentative éperdue de faire passer un message à son père, Baptiste devra percer le lourd secret d'un homme et lever le voile sur un mystère qui va chambouler toute une famille...

    Coup de coeur

    Un père et son fils, qui n’ont jamais vraiment réussi à se parler, trouvent l’occasion de créer une relation autour de vieux carnets écrit par le grand-père pour une femme dont ils ne connaissent pas l’existence mais qui semble avoir énormément compté. Il y fait le récit de sa vie d’enfant privé de père par la première guerre mondiale puis prisonnier de guerre à la seconde et aux amours contrariées. Commence alors pour le fils le quête des descendants des protagonistes. Il en viendra a broder dans les creux de l’Histoire pour redonner l’espoir à son père. Une belle histoire émouvante et réaliste où le graphisme est partagé entre le carnet de croquis pour matérialiser les fameux carnets et des visuels plus modernes pour notre époque qui traduisent avec force le désir de lien affectif.

    Amandine

  • Jizo

    Mr Tan, Mato

    • Glenat
    • 21 Octobre 2020

    Conte franco-japonais.

    Aki ne retrouve plus le chemin pour rentrer chez lui. Tout le monde semble indifférent à cet enfant perdu. Tous... sauf Jizo, un étrange garçon sorti de nulle part. Est-ce un enfant des rues ? Va-t-il vraiment le ramener chez lui ? A-t-il raison de le suivre dans le temple où il l'emmène ? Malgré son grand sourire, Aki peine à faire confiance à son nouvel ami. Surtout qu'une effroyable sorcière chasse les enfants à la tombée de la nuit...

    Première collaboration entre Mato, une jeune illustratrice japonaise et Mr Tan alias Antoine Dole, scénariste de BD (Mortelle Adèle), de manga (4Life), et de romans jeunesse (Ueno Park), Jizo est un conte qui explore le folklore japonais à la manière d'un Voyage de Chihiro. Tout comme l'amitié entre Aki et Jizo qui se construit, Mato et Mr Tan conjuguent leurs talents et leur sensibilité dans ce très bel ouvrage qui ravira petits et grands !

    Coup de coeur

    Aki est un jeune garçon perdu et  amnésique. Il ne souhaite qu’une chose : retrouver sa mère et le chemin de sa maison. Jizo, un mystérieux garçonnet se propose de l’y aider. Qui est cet enfant qui semble si bien connaitre les pièges de cet univers flou ? Peut-on lui faire confiance ? Un manga sur le thème de la perte avec une belle métaphore de l’espoir.

    Amandine

  • Lonely world t.1

    Iwatobineko

    • Ki-oon
    • 3 Juin 2021

    Les golems sont des robots autonomes, créés pour remplir toutes les fonctions nécessaires à la société. Même en l'absence d'humains, ils continuent leur travail inlassablement... Shii, une petite fille, erre seule dans une ville remplie de ces machines, où d'effrayants «cônes» la poursuivent sans qu'elle sache pourquoi. Dans sa fuite, elle ne croise aucun autre représentant de son espèce. Seuls des golems la fixent en silence...

    Alors qu'elle est sur le point d'être capturée, l'un d'entre eux, Bulb, lui porte secours et l'invite à le suivre chez son maître. Or, celui-ci est décédé depuis longtemps... mais le robot n'en a pas conscience. Et lorsque Shii le lui apprend, il enclenche le mode auto-destruction ! La fillette panique. Cet automate est son unique soutien depuis qu'elle s'est réveillée le jour même, sans mémoire ni repère... Elle le convainc d'accepter une nouvelle mission : la protéger, elle, la dernière humaine ! Avec son aide, elle devra se faire une place dans ce monde étrange et résoudre le mystère de la disparition de ses créateurs...

    Entrez dans l'univers à la fois poétique et inquiétant de Lonely World, où l'humanité a repoussé trop loin les limites de la science...

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur

    Une petite fille se réveille dans un monde où les humains ont disparu, remplacés par des robots golems. Aider par Bulb, un golem conçu pour venir en aide aux humains, inactif depuis des lustres, elle va tenter de comprendre ce qui s’est passé. Le graphisme est efficace et prend en subtilité dans les moments d’émotion.

    Amandine

  • Kowloon generic romance t.1

    Jun Mayuzuki

    • Kana
    • 21 Mai 2021

    La citadelle de Kowloon... Un labyrinthe de ruelles, de boui-bouis... Reiko Kujiraï et Hajime Kudo sont deux agents immobiliers dans la trentaine qui sillonnent cet enchevêtrement de béton. Entre eux semble se dessiner le début d'une romance. Mais est-ce vraiment le début ? Comment se fait-il que, sur la photo trouvée par Reiko, Hajime et elles semblent bien plus proches qu'ils ne le sont actuellement ?
    Et la citadelle de Kowloon est-elle vouée à disparaître grâce au bâtiment futuriste en construction au-dessus de leur tête : Generic Terra ?

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur

    Entre shojo et seinen, ce manga évoque avec justesse le sentiment amoureux et la nostalgie dans le quotidien de deux adultes qui n’ont pas vu venir les choses.

    Amandine

  • L'île aux escaliers t.1

    Yutaka Kono, Ai Uzuki

    • Delcourt
    • 16 Juin 2021

    On raconte qu'au sommet des marches dont cette île tire son nom vit une sorcière, et que tous ceux qui aspirent à quitter cet endroit doivent absolument trouver... ce qu'ils ont pu perdre quand ils y sont arrivés. J'ignore ce que c'est. Mais je sais une chose. C'est que quand MANABE, une fille au regard déterminé, a débarqué ici, j'ai eu le sentiment que plus rien ne serait jamais plus comme avant...

    En stock

    Ajouter au panier

    Coup de coeur

    Personne ne vient volontairement sur l’île aux escaliers. Les habitants y apparaissent sans se souvenir comment ils y sont arrivés parce que d’une façon ou d’une autres ils ont été rejetés, ont perdu quelque chose. Il n’y a que deux façon de quitter l’île : se souvenir de ce que l’on a perdu et le retrouver ou de monter les marches jusqu’au sommet de l’île pour voir la sorcière qui en dicte les règles. Sur l’île la vie est douce même si les habitants ont tendance à disparaitre et apparaitre inopinément. Nankusa s’y sent appaisé.  Manabe, une camarade de classe du monde réel fermement décidée à rentrer chez elle, va le pousser à chercher la liberté. Douceur et mystère pour une histoire qui aiguise la curiosité.

    Amandine

  • Vingt ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre. Les Augures dictatoriaux - autrefois considérés comme des dieux - ont été renversés et anéantis pendant le conflit, leurs pouvoirs tant redoutés les ayant mystérieusement abandonnés. Ceux qui avaient régné sous leurs ordres, des hommes et des femmes dotés d'une capacité moindre connue sous le nom de Don, n'ont évité le sort des Augures qu'en se soumettant aux lois de la rébellion.
    Une représentation de ces lois est maintenant inscrite dans la chair de quiconque utilise le Don, forçant ceux qui sont ainsi marqués à une obéissance absolue.
    En tant qu'élève des Talentés, Davian subit les conséquences d'une guerre menée - et perdue - avant sa naissance. Méprisé par la plupart des gens au-delà des murs de l'école, lui et ceux qui l'entourent sont pratiquement prisonniers de leur tentative d'apprendre à contrôler le Don. Pire encore, alors que Davian se débat avec ses études, il craint les terribles conséquences d'un échec aux redoutées Epreuves.
    Mais en découvrant sa capacité d'exercer le pouvoir interdit des Augures, Davian va déclencher une série d'événements qui vont bouleverser les terres d'Andarra et au-delà. Au nord, un ancien ennemi que l'on croyait vaincu depuis longtemps se réveille. Et à l'ouest, un jeune homme dont le destin est lié à celui de Davian reprend connaissance dans la forêt, couvert de sang et sans aucun souvenir de qui il est...

    Coup de coeur

    Une nouvelle pépite aux éditions Leha. Trois amis, dont le quotidien est subitement bouleversé, voient leur destin lié aux évènements prédits par les Augures. Après 20 ans de calme relatif, les vieilles magies se réveillent et ceux qui étaient jusqu’alors méprisés et craint à la fois vont jouer un rôle décisif.   Amateur de fantasy, n’hésitez pas ! Les prochains tomes sont prévues dans l’année. Ouf, il ne faudra pas attendre longtemps avant de retrouver Davian, Wirr, Ashalia, Caeden et les autres ! 

    Anne

  • Les fruits tombent des arbres

    Florent Oiseau

    • Allary
    • 19 Août 2021

    Est-ce la vie qui cre´e le hasard, ou l'inverse ?

    Parce que son voisin, comme le fruit d'un arbre, est tombe´ raide mort a` l'arre^t Popincourt, Pierre se retrouve a` errer sur la ligne du bus 69. « Fanto^me urbain », comme il se de´finit lui-me^me, c'est un type plus tre`s jeune et pas encore tre`s vieux qui cherche des re´ponses dans de grands verres de lait glace´.

    De laverie automatique en comptoir de bar kabyle, la liberte´ guide ses pas. Fumer des cigarettes avec les tapins de la rue Blondel, monter une mayonnaise pour une ce´le`bre actrice sur le retour, appeler sa lle Trieste et se rappeler Venise... tout fait aventure quand on regarde bien et qu'on ne regrette rien.

    Ne pas faire grand-chose : voila` l'extraordinaire.

    Coup de coeur

    Parce que son voisin est mort à l’arrêt de bus Popincourt, Pierre se sent investi d’une mission, celle de remonter cette ligne de bus pour y trouver des réponses. D’où venait-il? Qui avait-il croisé? Qu’avait-il vu avant de s’écrouler ainsi? Il va essayer de rendre hommage à ce voisin de palier qu’il n’avait pas pris le temps de connaitre. Lors de son périple, il va faire des rencontres fascinantes qui vont le questionner sur sa propre vie.    Il s’agit du 4e roman de Florent Oiseau. Certainement, le plus honnête, le plus poétique. Une poésie du quotidien, qui vous fera passer du rire aux larmes, sans forcer. Il n’en fait jamais trop, c’est sa devise et ça fait du bien!  Les omelettes aux champignons et les grands verres de lait glacé n’auront plus le même goût après avoir lu ce roman. Si vous aimez voir de la poésie dans l’ordinaire, foncez!  

    Audrey

  • Le rire des déesses

    Ananda Devi

    • Grasset et fasquelle
    • 1 Septembre 2021

    Au Nord de l'Inde, dans une ville pauvre de l'Uttar Pradesh, se trouve La Ruelle où travaillent les prostituées. Y vivent Gowri, Kavita, Bholi, ainsi que Veena, et Chinti, sa fille de dix ans. Si Veena ne parvient pas à l'aimer, les femmes du quartier l'ont prise sous leur aile, surtout Sadhana. Elle ne se prostitue pas et habite à l'écart, dans une maison qu'occupent les hijras, ces femmes que la société craint et rejette parce qu'elles sont nées dans des corps d'hommes. Ayant changé de sexe et devenue Guru dans sa communauté, Sadhana veille sur Chinti.
    Leurs destins se renversent le jour où l'un des clients de Veena, Shivnath, un swami, un homme de Dieu qui dans son temple aime se faire aduler, tombe amoureux de Chinti et la kidnappe. Persuadé d'avoir trouvé la fille de Kali capable de le rendre divin, il l'emmène en pèlerinage à Bénarès. Comment se douterait-il que sur ses pas, deux représentantes des castes les plus basses, une pute et une hijra, Veena et Sadhana, sont parties pour retrouver Chinti, et le tuer ?
    Des bas-fonds de l'Inde où les couleurs des saris trempent dans la misère à sa capitale spirituelle, Ananda Devi nous entraîne dans un roman haletant et riche pour fouiller, à sa manière, les questions brûlantes de notre époque : la place des femmes et des transsexuels, le règne des hommes et la sororité ; les folies de la foi, la pédophilie ; la religion, la colère et l'amour. Avec son style incisif et poétique, elle brise le silence des dieux pour faire entendre et résonner le cri de guerre des femmes - le rire des déesses.

    Coup de coeur

    Avec ce roman, Ananda Devi nous entraîne dans un des quartiers pauvres de l'Inde du Nord, au côté de Chinti. Fille de Veena, une prostituée de la Ruelle, la petite est choyée par les autres femmes qui habitent la rue, notamment par Sadhana, une hijra qui veille sur elle. Mais tout bascule le jour où arrive un homme qui s'intéresse de trop près à Chinti. C'est une histoire d'apparence simple, et pourtant ! Des personnages abîmés par leur parcours de vie, qui se démènent malgré la misère. Une solidarité inébranlable qui naît face à l'inacceptable. Une réalité crue où l'espoir trouve pourtant un chemin. Voilà tout ce qu'Ananda Devi a su raconter à traverse ce roman, qu'elle porte avec une plume efficace et poétique. Un savant mélange d’horreur, d’amour et de révolte qui ébranle !

    Noé

  • Sidérations

    Richard Powers

    • Actes sud
    • 22 Septembre 2021

    Dans une Amérique au bord du chaos politique et climatique, un père embarque son jeune fils souffrant de troubles du comportement dans une sidérante expérience neuroscientifique. Richard Powers signe un nouveau grand roman questionnant notre place dans le monde et nous amenant à reconsidérer nos liens avec le vivant.

    Coup de coeur

    Théo Byrne est veuf et père d’un jeune garçon de 9 ans, Robin. Tous les deux apprennent à vivre avec le poids de la disparition et essayent de suivre les pas de leur épouse et mère défunte. Engagée dans la lutte pour la préservation de l’environnement, cette dernière avait en outre le don de comprendre son fils, hypersensible, écorché vif, à qui les médecins veulent systématiquement assigner un syndrome au nom précis. Théo a quant à lui plus de mal à gérer les vagues d’émotions intenses de son fils, et en particulier ses colères face au dérèglement du monde contre lequel personne n’agit. Jusqu’au jour où lui est proposé un traitement expérimental, non médicamenteux, censé canaliser les émotions.   Ce roman est un condensé d’émotions focalisées sur la question de la vie. L’infiniment grand et l’infiniment petit se télescopent d’un chapitre à l’autre : le père astrobiologiste recherche des traces de vie dans l’univers, le fils essaye de sauvegarder celle qu’il observe se déliter à ses pieds. C’est bouleversant, sidérant, du grand Richard Powers qui dénonce et invite à la réflexion de manière intelligente et magistrale.

    Frédérique

  • Raymond Depardon, communes

    Raymond Depardon

    • Fondation cartier
    • 6 Octobre 2021

    «Communes» est un essai photographique de Raymond Depardon sur les villages de l'arrière-pays méditerranéen. Ce nouveau livre rassemble la plus récente série de photographies de Raymond Depardon : les 80 photographies noir et blanc qui le composent ont été réalisées après le premier confinement, au cours de l'été 2020, au sud du Massif Central, dans les départements de l'Aveyron, de la Lozère, du Gard et de l'Hérault. L'ouvrage comprend un texte de Salomé Berlioux, présidente de l'association Chemins d'avenirs, première association qui accompagne dans leur parcours des milliers de jeunes issus de zones rurales.

    Coup de coeur

    A l’été 2020 Raymond Depardon est allé visiter, et photographier, des communes d’Occitanie où l’Etat avait eu pour projet d’exploiter du gaz de schiste. En ressort cet ouvrage où le noir et blanc de Depardon sublime les décors de ces villages. Aucun être humain n’est visible et alors les photographies oscillent entre nostalgie, langueur et poésie. pour les amoureux de Depardon, du noir et blanc, et des petits villages.

    Benjamin

  • Frankissstein : une histoire d'amour

    Jeanette Winterson

    • Buchet chastel
    • 7 Octobre 2021

    « L'humanité ne supporte que peu de réalité. C'est pour cela que nous inventons des histoires. ».
    Genève, 1816. Dans un territoire perdu entre rêve et réalité, au bord d'un lac rendu invisible par une pluie sans fin, Mary Shelley fait germer une histoire : celle d'une vie et de son créateur. Alors qu'elle subit plusieurs fausses couches, puis assiste à la mort de son jeune enfant, la jeune écrivaine est vite possédée par cette histoire qui la hante, celle d'un homme qui voulait en finir avec la mort.
    En Grande-Bretagne, au lendemain du Brexit, Ry Shelley, un chirurgien transgenre qui se présente comme un être hybride, fournit des membres amputés à Victor Stein pour un projet d'intelligence artificielle.
    Avec ce roman d'une audace folle, Jeanette Winterson nous livre une vision vertigineuse de notre humanité : son histoire, son futur, son essence. Sélectionné pour le prestigieux Booker Prize, FranKISSstein est aussi un grand texte sur la position hybride de l'écrivain, à la fois créateur et prisonnier de sa création.

    Coup de coeur

    Genève, 1816, Mary Shelley entame un roman qui deviendra pour elle une obsession : Frankenstein. En Grande-Bretagne, de nos jours, le chirurgien Ry Shelley soutient Victor Stein dans son projet d'intelligence artificielle. Ce qui lie nos personnages ? Une même question : celle de l'humain et de ce qui le définie. En s'intéressant à la naissance du roman de Mary Shelley, Jeanette Winterson explore la notion d'humanité, ses limites, celle de la création et du prix qu'elle exige. Elle lie intelligemment le monstre gothique et l'intelligence artificielle, mais aussi la figure de l'auteur qui, à l’instar de ses personnages, se retrouve dépassé par sa création. Un roman froid, intelligent et efficace !

    Noé

  • Dans ce livre hors du commun, Paul McCartney raconte, avec une rare sincérité, sa vie et sa musique à travers 154 chansons qui ont jalonné toute sa carrière - depuis ses compositions adolescentes jusqu'à la folle décennie des Beatles, sans oublier les Wings et ses albums solo les plus récents.Pour chacune de ces chansons, il raconte les circonstances dans lesquelles elle a été écrite, précise les personnes ou les lieux qui l'ont inspirée et confie les émotions qu'elle fait naître en lui aujourd'hui.Illustrés de nombreuses images exceptionnelles - brouillons de chansons, lettres, photographies... - tirées des archives personnelles de Paul McCartney et presque toutes inédites, ces deux superbes volumes lèvent le voile sur les créations et l'univers intime d'une légende vivante.Au fil de ces pages, le lecteur apprend à connaître l'homme, découvre comment certaines des plus grandes mélodies du xxe siècle ont été créées et assiste, comme en coulisses, aux moments d'inspiration. La voix et la personnalité de Paul McCartney surgissent de chaque page.

    Coup de coeur

    Dans un magnifique coffret comprenant deux volumes Paul McCartney (Sir) raconte sa vie et son œuvre de 1956 à nos jours à travers 154 chansons.

    Benjamin

empty